Un gendarme se serait suicidé dans les jardins de Matignon

- Avec AFP

Un gendarme se serait suicidé dans les jardins de Matignon© REUTERS/Regis Duvignau
Un véhicule de gendarmerie.

Le corps d'un gendarme de 45 ans ans a été retrouvé sans vie dans les jardins de Matignon. La piste du suicide est privilégiée et une enquête a été ouverte.

Un gendarme de la Garde républicaine a été retrouvé mort le 5 novembre au matin dans les jardins de Matignon et la thèse du suicide est privilégiée, selon des sources concordantes.

Le corps du gendarme de 45 ans, chargé de la protection du bâtiment, a été retrouvé vers 9h30, d'après une source policière et une source proche de l'enquête. Son arme de service était à ses côtés, selon un communiqué de Matignon, qui précise qu'une enquête a été confiée par le parquet de Paris à l'Inspection générale de la gendarmerie nationale (IGGN).

Le premier ministre Edouard Philippe a présenté ses condoléances à la famille du défunt.

Lire aussi : Remaniement, malaise policier : un commandant se met à table... à visage découvert (ENTRETIEN)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»