Un malvoyant expulsé d'un supermarché à Marseille à cause de son chien-guide (VIDEO)

Un malvoyant expulsé d'un supermarché à Marseille à cause de son chien-guide (VIDEO)© Capture d'écran YouTube - Arthur Aumoite
Un jeune malvoyant a été expulsé d'un supermarché à Marseille à cause de son chien-guide.

Alors qu'il faisait les courses accompagné de son chien, Arthur Aumoite, jeune malvoyant, a été pris à partie par le directeur d'un magasin et un vigile qui l'ont poussé vers la sortie, affirmant que les animaux n'étaient pas acceptés.

«Monsieur, j'ai des normes d'hygiène à respecter, je ne peux accepter aucun animal dans le magasin», s'est justifié le directeur d'un supermarché Monoprix de Marseille qui a refusé à un jeune homme malvoyant de faire ses courses dans son magasin, accompagné de son chien-guide.

La scène a eu lieu le 21 septembre, mais le jeune homme, Arthur Aumoite, n'a posté une vidéo de l'incident sur YouTube que le 8 octobre.

Sur les images, on voit le responsable du magasin, accompagné d'un vigile, interpeller le jeune malvoyant pour lui demander de quitter l'enseigne, affirmant que les chiens ne sont pas tolérés dans l'établissement. Arthur Aumoite lui oppose alors qu'en vertu de la loi, les chiens d'assistance sont autorisés et qu'il ne peut faire autrement.

Quelques clients se manifestent pour prendre la défense du jeune malvoyant, mais rien n'y fait : les deux hommes tentent de le pousser vers la sortie. Ils emmènent alors l'animal dehors.

Auteur: Arthur Aumoite

«La situation est absolument inacceptable, le refus, mais surtout les violences», a commenté Arthur Aumoite, interrogé par France Info.

«Nous sommes désolés pour cet incident, tout comme le directeur du magasin qui a revu le jeune homme l'après-midi même pour s’excuser. Si pour des raisons sanitaires, les animaux ne sont pas acceptés dans nos magasins, les guides d’aveugles font évidemment exception», a pour sa part commenté Monoprix face à la polémique.

Contactée par France Info, la chaîne a fait savoir que des sanctions seraient prises contre le directeur du magasin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter