Remise en cause du droit du sol, référendum... Laurent Wauquiez met le paquet sur l'immigration

- Avec AFP

Remise en cause du droit du sol, référendum... Laurent Wauquiez met le paquet sur l'immigration© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT Source: AFP
Laurent Wauquiez en novembre 2017

Les Républicains ont pour «objectif assumé» de réduire l'immigration et demandent la tenue d'un référendum sur le sujet, selon leur président, Laurent Wauquiez. Le parti organise ce 18 avril une convention sur le sujet.

La présence des Républicains dans les rangs de l'opposition pousse-t-elle le principal parti de la droite française à adopter un discours radical en matière d'immigration ? Son président Laurent Wauquiez, interrogé par RTL, n'a en tout cas pas mâché ses mots sur le sujet, déclinant en outre plusieurs propositions.

Ce 18 avril, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a estimé que l'immigration était devenue «un problème extrêmement lourd dans notre pays», avec, dans le détail, «un problème d'intégration, de montée du communautarisme», lié au fait que l'«on accueille trop d'immigrés par rapport à la capacité d'intégration de notre pays».

2017, première année d'Emmanuel Macron : la France a délivré 260 000 titres de séjours

Et le leader de LR de s'en prendre, sur le sujet, au bilan du président Macron et de sa majorité en la matière : «2017, première année d'Emmanuel Macron : la France a délivré 260 000 titres de séjours. C'est un record depuis 43 ans. Si rien ne change sur la durée du quinquennat, il y aura un million d'immigrés en plus dans notre pays», a-t-il affirmé. Or, le projet de loi Asile et immigration, actuellement débattu et jugé «inhumain» par l'opposition de gauche, ne permet pas selon l'homme fort de la droite de réduire l'immigration.

L'objectif assumé des Républicains : «réduire l’immigration»

Pour les Républicains, l'«objectif est assumé : il faut réduire l’immigration», a martelé Laurent Wauquiez, qui en outre «remet en cause le droit du sol».

Le président de LR souhaite qu'à l'avenir, «si les parents sont entrés de façon irrégulière en France, [cela ne puisse] pas conduire au droit du sol». Il veut également que ne soit plus accordée la nationalité «à des délinquants qui ont été condamnés à une peine de prison». Une mesure déjà prévue par la loi mais «très peu appliquée» et qui doit devenir «automatique», selon lui.

«Je souhaite qu'on adopte une règle simple : si on est entré de façon irrégulière en France, de façon illégale, on ne doit plus pouvoir obtenir de régularisation ou de titre de séjour», a également prôné Laurent Wauquiez.

Wauquiez pour un référendum

Enfin, le président de LR souhaite un référendum sur ces questions. «Depuis trente ans, ça a profondément changé notre pays. Jamais on a consulté les Français sur ce qu'ils souhaitaient», fait-il valoir.

Un retour de LR vers le RPR des années 1990, particulièrement dur en matière d'immigration ? «A l'époque, Jacques Chirac, Alain Juppé, Valéry Giscard d'Estaing avaient un discours qui était clair sur l'immigration. Je suis en train de rebâtir une nouvelle droite avec une nouvelle génération. Je crois qu'on a besoin d’être capables d'avoir une politique ferme sur ces sujets», a conclu Laurent Wauquiez.

Le parti organise ce 18 avril une convention thématique sur l'immigration, alors que le projet de Loi asile et immigration, auquel ils s'opposent, est en discussion à l'Assemblée.

Lire aussi : Selon la Cour de justice de l'UE, un réfugié mineur peut désormais faire venir sa famille

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter