Syrie : Macron appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à «reprendre l'initiative»

- Avec AFP

Syrie : Macron appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à «reprendre l'initiative»© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
Emmanuel Macron se rend dans une école élémentaire avant un entretien pour TF1, illustration

Emmanuel Macron a estimé qu'après les frappes menées en Syrie par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, le Conseil de sécurité de l'ONU devait «reprendre, dans l'unité, l'initiative sur les plans politique, chimique et humanitaire».

S'exprimant le 14 avril après les frappes menées en Syrie par les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, le président de la République française a estimé que le Conseil de sécurité de l'ONU devait «maintenant reprendre, dans l'unité, l'initiative sur les volets politique, chimique et humanitaire en Syrie, pour assurer la protection des populations civiles et pour que ce pays retrouve enfin la paix».

Emmanuel Macron, qui s'est entretenu successivement par téléphone avec Donald Trump et Theresa May, s'est par ailleurs «félicité de l'excellente coordination» avec Washington et Londres lors de l'opération visant le territoire syrien, qui a selon lui «atteint ses objectifs», tel que le mentionne un communiqué de l'Elysée.

La Russie a demandé le 14 avril au Conseil de sécurité des Nations unies de voter, à la fin de sa réunion d'urgence, sur son projet de résolution condamnant les frappes occidentales en Syrie, alors que les Etats-Unis affirmaient être «prêts à dégainer» de nouveau.

La France de son côté a annoncé le dépôt prochain d'une nouvelle résolution à l'ONU pour sortir «de l'impasse syrienne».

La première opération militaire d'envergure de Macron

Emmanuel Macron a pour la première fois ordonné une opération militaire d'envergure, en décidant sans consulter le Parlement français de mener des frappes, avec Washington et Londres, contre le gouvernement syrien.

L'actuel locataire de l'Elysée accordera le soir du 15 avril une grande interview à BFMTV et Mediapart, qui devrait être pour partie consacrée à cette opération militaire.

Lire aussi : Syrie : Macron a refusé de fournir ses informations à Poutine sur l'attaque chimique présumée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter