Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© Fred Tanneau Source: AFP
Des activistes devant des CRS le 12 avril à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. (image d'illustration)

Cinq jours après le début des opérations, la destruction des abris illégaux de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes est désormais terminée. Toute la semaine, les zadistes ont tenté de résister aux forces de l'ordre venues en nombre.

Dans la soirée du 12 avril, la préfète de Loire-Atlantique Nicole Klein a annoncé la fin des opérations d'expulsion dans la Zone à défendre (ZAD) de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), après cinq jours d'affrontements entre activistes et forces de l'ordre.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© DAMIEN MEYER Source: AFP
Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, au dernier jour des affrontements entre zadistes et gendarmes, le 12 avril 2018.
Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© Stephane Mahe Source: Reuters
Sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, au dernier jour des affrontements entre zadistes et gendarmes, le 12 avril 2018.

Ce 13 avril, les escadrons de gendarmes mobiles s'attachent désormais à sécuriser la zone et à déblayer les squats détruits depuis le début de la semaine sur la ZAD, occupée depuis plusieurs années par les opposants au projet d'aéroport abandonné en janvier dernier par le gouvernement Philippe.

La gendarmerie a fait savoir qu'elle avait procédé à une dizaine d'interpellations. Des blessés sont à déplorer des deux côtés. Selon les chiffres des forces de l'ordre, 45 gendarmes auraient été blessés. Selon les équipes médicales bénévoles sur place, une soixantaine de zadistes seraient touchés, 130 selon la cellule de communication des militants.

Cinq jours d'affrontements, un rapport de force en faveur des gendarmes

Cette opération d'expulsion avait débuté le 9 avril, mobilisant 2 500 gendarmes, ainsi que des huissiers de justice et de nombreux engins mécaniques de déblaiement. La présence massive de CRS avait pour but de limiter les violences et l'arrivée d'éventuels renforts de zadistes, afin de créer un rapport de force en faveur des gendarmes.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© DAMIEN MEYER Source: AFP
Des barricades construites par les zadistes brûlent à l'approche des gendarmes, sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le 10 avril 2018.
Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© Kevin Berg Source: RT
Des zadistes font face aux gendarmes au premier jour des opérations.

Au premier jour des expulsions, certains ont pu être témoins de scènes cocasses comme celle où un zadiste a pris feu à cause de son propre cocktail Molotov.

Le rapport de force est en défaveur des zadistes, mais tous les moyens sont bons pour ralentir la progression des compagnies de gendarmes.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© Jonathan Moadab Source: RT
Un zadiste lance un projectile sur les gendarmes à l'aide d'un lance-pierre.

De nombreuses violences ont cependant émaillé cette première journée.

Dernier recours pour les zadistes après avoir usé d'autres projectiles: la boue.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© Jonathan Moadab Source: RT
Les gendarmes gardant le périmètre sont couverts de boue par les zadistes.

Le face-à-face sur la ZAD a été l'occasion de photographies insolites.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© Stephane Mahe Source: Reuters
Un zadiste tient une matraque de gendarme qu'il a récupéré, le 11 avril 2018 sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.
Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© GUILLAUME SOUVANT Source: AFP
Sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes le 12 avril 2018.

Les équipes des forces de l'ordre avaient mobilisé de nombreux moyens techniques. Le bilan s'élève à une trentaine de squats, ou «lieux de vie» selon la dénomination des zadistes, détruits en moins de cinq jours.

Les forces de l'ordre ont usé de nombreux gaz lacrymogènes, récupérés par les zadistes.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© DAMIEN MEYER Source: AFP
Un amas de bombes lacrymogènes, le 12 avril 2018 sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes.

Quelques moments de poésie ont été repérés, comme lorsque ces activistes se sont mis à danser, accompagnés d'un accordéon.

Pendant près de cinq jours, des affrontements souvent violents ont ponctué les opérations d'évacuation.

Au dernier jour des évacuations, les violences se sont poursuivies.

Une opération judiciaire est en cours ce 13 avril sous l'autorité du parquet de Nantes afin d’interpeller la ou les personnes qui ont tiré la fusée anti-grêle sur l’hélicoptère de la gendarmerie, il y a quelques jours, ainsi que ceux qui sont responsables de violences sur les gendarmes.

Violences, affrontements : le bilan des opérations d'expulsions de la ZAD de NDDL (PHOTOS, VIDEOS)© DAMIEN MEYER Source: AFP
Un hélicoptère de la gendarmerie visé par des fusées lancées par les zadistes, le 11 avril 2018 sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Ce 13 avril, les opérations se concentrent sur la D81, une des deux routes principales traversant la ZAD, où une embuscade a eu lieu la veille, selon les gendarmes, faisant dix blessés dans leurs rangs.

Lire aussi : L'évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes filmée à 360° (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.