Yassine Belattar, nouvel actionnaire du bar de Sevran prétendument «interdit aux femmes»

Yassine Belattar, nouvel actionnaire du bar de Sevran prétendument «interdit aux femmes»© ERIC PIERMONT Source: AFP
Yassine Bellatar

Pour rétablir «l'honneur d'un homme et d'un quartier», l’humoriste Yassine Belattar vient d’investir dans le bar de Sevran qui avait défrayé la chronique après un reportage, selon lui mensonger, où il était présenté comme interdit aux femmes.

L'humoriste Yassine Belattar a décidé de donner un coup de pouce au Jockey-Club, le bar de Sevran. dont un reportage de France 2 a affirmé qu’il était interdit aux femmes.

Après avoir racheté 36% des parts du Jockey-Club, Yassine Belattar assure vouloir «rétablir l’honneur d’un homme, d’un établissement, d’un quartier», selon des propos rapportés par Le Parisien. L'humoriste estime que le reportage était «mensonger» et compte ainsi mettre sa notoriété au service d’Amar Slahi, le propriétaire de l’établissement, «anéanti» selon lui depuis sa diffusion. «Amar attend toujours des excuses de la part du service public. Il a été jeté, du jour au lendemain, dans l’arène politico-médiatique. Ce reportage l’a mis au plus mal… Il a perdu 23 kilos», assure Yassine Belattar.

L'inauguration prévue pour la journée de la femme

«Pied de nez ultime», une inauguration du Jockey-Club nouvelle-version est prévue le 8 mars prochain, date de la journée internationale de la femme.

Dans un reportage diffusé par France 2 en décembre 2016, deux militantes de l'association Brigade des mères avaient expliqué être personae non gratae dans les lieux publics de leur ville, Sevran. Pour étayer leur propos, elles s'étaient rendues au Jockey Club, où elles avaient été accueillies très froidement. «Il n’y a pas de mixité ici [...] c'est comme au bled», leur avait lancé un homme avant de leur conseiller «d’attendre dehors».

La séquence avait fait grand bruit, engendrant des condamnations de tous les bords politiques. Niant en bloc les accusations portées contre son établissement, Amar Slahi, avait pour sa part porté plainte contre France 2 pour diffamation et provocation à la haine raciale.

Lire aussi : Entre prises de position et passes d'armes, l'humoriste Yassine Belattar au cœur de la polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»