Au moins cinq morts dans le crash de deux hélicoptères de l'armée dans le Var

Au moins cinq morts dans le crash de deux hélicoptères de l'armée dans le Var© Anne-Christine Poujoulat
Hélicoptère de l'armée française à Toulon (Image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Deux hélicoptères de l'armée se sont écrasés dans des circonstances encore inconnues près du lac de Carcès (Var), à une cinquantaine de kilomètres de Saint-Tropez, faisant au moins 5 morts.

Deux Dragons et un hélicoptère de gendarmerie ont été déployés en urgence dans le Var après que deux hélicoptères de l'armée se sont écrasés à proximité du lac de Carcès, dans le Var. Au moins cinq personnes sont mortes, sans que l'on sache précisément dans quelles circonstances le crash a eu lieu. 

«Les hélicoptères se sont percutés, il y avait trois personnes dans l'un et deux dans l'autre, tous sont morts», a déclaré une source proche de la compagnie de gendarmerie de Brignoles à l'AFP.

D'autres sources avaient précédemment évoqué la recherche du corps d'une 6e personne à bord d'un des deux hélicoptères. Une vingtaine de militaires étaient sur place, ainsi que le commandant de groupement de gendarmerie et le sous-préfet du Var. Vers 10H00, tous les corps n'avaient pas été retrouvés, l'un d'entre eux étant encore coincé sous la carlingue d'un appareil.

Les hélicoptères militaires impliqués dans l'accident sont deux appareils de l’École de l'aviation légère de l'Armée de terre (EALAT) du Cannet des Maures, a précisé la préfecture du Var dans un communiqué.

En attendant de se rendre sur place dans l'après-midi, la ministre des Armées Florence Parly a tenu à rendre hommage sur Twitter aux militaires tués et à exprimer sa «solidarité et [s]on soutien total» aux «familles et frères d'armes» des victimes. 

Lire aussi : Comme des soldats : des sénateurs participent à un exercice militaire avec les légionnaires (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix