France

Une policière tabassée au sol : à Champigny, le réveillon du Nouvel An dégénère (VIDEOS)

Une soirée de réveillon a tourné à l'émeute à Champigny-sur-Marne. Sur des images diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir une dizaine de jeunes passer à tabac une policière étendue au sol, et se livrer à des dégradations.

«Pathétique» : c'est ainsi qu'un internaute a décrit une scène qui s'est déroulée lors de la soirée du réveillon de Nouvel An le 31 décembre à Champigny-sur-Marne.

Sur une vidéo des incidents qui se sont déroulés diffusée sur les réseaux sociaux, on peut notamment voir une dizaine de jeunes retourner une voiture, monter dessus puis la saccager.

Dans une autre scène, on voit des dizaines d'individus encercler une policière au sol et la rouer de coups de pieds.

ATTENTION IMAGES CHOQUANTES

Lire aussi : Champigny : Macron promet de retrouver et de punir les responsables du lynchage des policiers

Plusieurs internautes ont déclaré que la police avait fait usage de gaz lacrymogène.

Sur d'autres images de la soirée diffusées sur Twitter, on peut voir qu'un mur a été démoli.

Le passage à tabac de la policière a suscité une vague d'indignation sur le réseau social.

Elle s'est vu prescrire sept jours d'incapacité totale de travail (ITT) selon une source policière à l'AFP, qui précise qu'un capitaine, également blessé durant la soirée, s'est lui vu prescrire dix jours d'ITT. Le commissariat local a été saisi de l'enquête.  

Les policiers attaqués intervenaient dans le cadre d'une «soirée privée qui [avait] dégénéré», selon la même source. «Les deux policiers sont pris à partie par le groupe, qui fracture le nez d'un des policiers et qui assène des coups violents à la policière, qui souffre de commotions au visage», apprend-on encore.

Les renforts ont pu extraire les agents en faisant usage de «tirs de grenades et de moyens de désencerclement», toujours d'après cette source.

Plusieurs véhicules, dont deux véhicules des pompiers et de la sécurité civile, ont été dégradés. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue en lien avec ces dégradations.

Lire aussi : Objectif zéro voitures brûlées : à Aulnay, une brigade de mères patrouille pour le Nouvel An

250 voitures brûlées en Ile-de-France

Le journal Le Parisien rapporte que 197 personnes ont été placées en garde à vue pour des motifs divers en petite couronne (les trois départements limitrophes de la ville de Paris : les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne) lors de la nuit de la Saint-Sylvestre.

Dans cette même zone, 250 voitures ont été brûlées, toujours selon le quotidien de la capitale. 163 véhicules ont été incendiés dans la capitale en petite couronne, soit environ 30 de plus que l’an dernier.

En grande couronne (zone qui comprend la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise), 87 véhicules ont été brûlés, soit autant que pour le 31 décembre 2016.

Des incidents ont eu lieu ailleurs en France, comme à Toulouse où environ 40 voitures auraient été détruites par le feu et où des pompiers ont été caillassés selonLa Dépêche.

Lire aussi : Pistolets, tonfas, matraques télescopiques : le nouvel arsenal légal des agents de sécurité privée