En Gironde, des buralistes neutralisent des radars routiers

Des radars ont élé neutralisés par des buralistes luttant contre le paquet neutre.© Compte Twitter de Marie-Pierre Amilhau
Des radars ont élé neutralisés par des buralistes luttant contre le paquet neutre.

C'est un moyen de protestation contre le paquet de cigarette neutre : des buralistes girondins ont aveuglé une dizaine de radars à la sortie de la ville de Bordeaux.

«Si l’État peut se passer des revenus générés par nos débits de tabac, il peut aussi se passer de l'argent généré par les radars», s'est exclamé Joaquim Rompante, le président de la fédération girondine des buralistes. C'est en réaction aux nouvelles mesures de l’État que les buralistes ont neutralisé des radars routiers, dans la nuit de samedi 18 à dimanche 19 juillet. Ils ont aveuglés les machines à l'aide de sacs sur lesquels était écrit : «supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme. Non au paquet neutre, non au paquet à 10 euros». Des sacs similaires ont recouvert la très emblématique fontaine des Girondins, à Bordeaux, et des affiches portant le même slogan ont été placardées sur la permanence départementale du Parti socialiste celle de la député PS Michèle Delaunay. Ex-ministre aux personnes âgées, cette dernière est très impliquée dans la lutte contre le tabagisme.

Si les buralistes s'en sont pris à aux radars, symboles de la lutte de l’État contre un problème de santé publique (la sécurité routière), c'est pour lutter contre les nouvelles mesures anti-tabagisme. Parmi celles-ci, le paquet neutre et l'augmentation progressive des prix du tabac, qui ont été à l'origine de nombreux mouvements de protestation de la part des buralistes, partout en France. «Le paquet neutre, c'est la mort de notre débit», s'indigne Joaquim Rompante. «Nous voulons qu'on en reste aux paquets que l'Europe demande», ajoute-t-il, évoquant la neutralité préconisée sur 65% du paquet.

Des mesures inédites contre le tabagisme

À l'origine de la colère des buralistes, les nouvelles mesures de l’État dans le cadre du projet de loi santé. Le 3 avril 2015, les députés ont adopté en première lecture l'instauration du paquet neutre. À partir de mai 2016, les logos disparaîtront des paquets de cigarettes. Les paquets auront tous la même forme, la même taille, la même couleur et la même typographie. Seul le nom de la marque, écrit en petits caractères, permettra aux clients de distinguer un paquet d'un autre.

En savoir plus  : Le projet de «loi santé» voté en première lecture à l’Assemblée nationale avec ses 2 423 amendements

Autre mesure phare : continuer l'augmentation progressive des prix des paquets. Celui-ci doit atteindre les 10 euros à l'horizon 2016. Une mesure qui s'inscrit dans le programme de lutte contre le tabagisme en cours depuis plusieurs années, qui a vu les prix du tabac augmenter à hauteur de 30 centimes, tous les six mois ou un an.

En savoir plus : Indonésie : en réponse aux paquets de cigarettes «neutres» du vin français «sans étiquette»

Une efficacité remise en cause

Si la plupart de ces mesures sont saluées pour leurs intentions salutaires à l'égard des consommateurs du tabac, leurs effets sur la société n'ont pas été démontrés, au contraire. En 2014, les ventes de cigarettes ont augmenté de 7%. Un désaveu des plans de lutte contre le tabagisme qui avaient parié sur une diminution de la consommation et des consommateurs proportionnelle à l'augmentation des prix du tabac.

Un constat qui autorise les buralistes à scander que «supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme», mais qui vient contredire un élément clef de leurs revendications : la destruction de leur corps de métier par la lutte contre le tabagisme. Avec une augmentation claire des ventes sur les produits du tabac, la profession de buraliste a en principe de beaux jours devant elle.

La loi Touraine, qui doit instaurer le paquet neutre, doit encore être examinée, le 22 juillet, par la commission des affaires sociales du Sénat. Les buralistes ont prévu une importante mobilisation à cette date.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales