Les Verts sous la douche pour interpeller Collomb sur les conditions de vie des migrants à Calais

Les Verts sous la douche pour interpeller Collomb sur les conditions de vie des migrants à Calais© Capture d'écran Twitter, @euroecolos
L'eurodéputé EELV José Bové, se photographiant dans sa douche pour dénoncer les conditions de vie des migrants à Calais.
Suivez RT France surTelegram

Les eurodéputés EELV ont publié sur les réseaux sociaux des photos d'eux sous la douche, appelant les internautes à faire de même afin de dénoncer les conditions de vie des migrants à Calais et pousser Gérard Collomb à agir.

Les eurodéputés Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) ont imaginé une campagne à moindre coup pour interpeller le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb sur les conditions de vie des migrants à Calais.

Posant sous la douche tout habillés – à l'exception notable de Pascal Durand – ils se sont munis d'un pancarte sur laquelle on peut lire : «Plutôt que des douches au Parlement européen, j'en voudrais à Calais.» 

La France, malgré le discours du président Macron sur notre humanité, n'est pas à la hauteur, elle est montrée du doigt en permanence

«Nous avons choisi cette fois un mode un peu humoristique pour alerter l'opinion et les pouvoirs publics», explique l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot au Parisien, le 17 octobre. «La France, malgré le discours du président Macron sur notre humanité, n'est pas à la hauteur, elle est montrée du doigt en permanence», estime-t-il en outre.

Les élus appuient notamment leur demande sur un communiqué de l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) publié le 16 octobre, dans lequel des experts de l'ONU exhortent la France à «mettre en œuvre des mesures à long terme afin de fournir de l’eau potable et des services d’assainissement aux migrants résidant à Calais et dans d’autres régions de la côte nord française».

La problématique des conditions de vie des migrants en France est fréquemment soulevées par EELV. Le 18 septembre déjà, le maire EELV de Grande-Synthe, Damien Carême, avait rencontré le ministre de l’Intérieur Place Beauvau pour lui demander d’améliorer la situation sanitaire du campement sauvage du bois du Puythouck, dans sa commune.

Lire aussi : Evacuation d'un camp de migrants de Grande-Synthe sur fond de bras de fer politique

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix