Les Américaines aspergées d'acide à Marseille demandent de «prier» pour leur assaillante

Les Américaines aspergées d'acide à Marseille demandent de «prier» pour leur assaillante© Capture d'écran Facebook Michelle Krug
Michelle Krug (à gauche) est l'une des Américaines attaquées à Marseille

Deux étudiantes américaines attaquées à l'acide le 17 septembre à Marseille ont posté des messages Facebook demandant à leurs soutiens de «prier» pour leur assaillante. «Le salut ne peut venir que de Jésus», a écrit l'une d'elles. 

Courtney Siverling et Michelle Krug, deux étudiantes américaines aspergées d'acide lors de leurs vacances à Marseille le 17 septembre par une femme «déséquilibrée», ont demandé sur leurs pages Facebook que des prières soient adressées à leur assaillante afin qu'elle «guérisse».

«Je demande que si vous nous adressez vos pensées et prières, merci d'envisager de penser à notre assaillante ou de prier pour elle afin qu'elle reçoive l'aide dont elle a besoin et qu'elle mérite. Les troubles mentaux ne sont pas un choix et ne doivent pas être diabolisés», a écrit Michelle Krug sur le réseau social. 

De son côté, Courtney Siverling a déclaré sur sa page qu'elle priait pour que l'assaillante «soit guérie de sa maladie mentale au nom de Jésus», d'après The Telegraph. «Le pardon et le salut ne peuvent venir que de Lui», a-t-elle ajouté.

Les deux étudiantes, touchées aux yeux, devront consulter régulièrement mais ne présentent pas de symptômes graves, d'après le journal La Provence.

Placée en garde à vue, l'assaillante, née en 1976 et connue des services de police, notamment pour des vols, a justifié son geste par le fait qu'elle avait elle-même, plus jeune, «été victime de violence à l'acide».

Lire aussi : Deux touristes américaines attaquées à l'acide par une déséquilibrée à Marseille

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.