Jean-Luc Mélenchon, président ? Oui, à une condition près...

Jean-Luc Mélenchon, président ? Oui, à une condition près...© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Jean-Luc Mélenchon, le 12 septembre à Marseille pendant les manifestations contre les réformes du gouvernement

Dans une interview parue le 14 septembre, Jean-Luc Mélenchon, attribue sa défaite dans la course présidentielle de 2017 à Benoît Hamon, son rival de gauche, qui n'avait pas souhaité retirer sa candidature malgré les appels des Insoumis.

Benoît Hamon Premier ministre et Jean-Luc Mélenchon président : à en croire une interview accordée par le leader des Insoumis au journal La Provence, l'affaire était entendue, il aurait suffi que le candidat du Parti socialiste consente à se retirer.

Dans l'édition à paraître le 14 septembre du quotidien, l'élu des Bouches du Rhône a déclaré :

S'il avait retiré sa candidature, il serait aujourd'hui Premier ministre et moi président de la République

Jean-Luc Mélenchon avait terminé la course au premier tour de la présidentielle 2017 en quatrième place avec un score de 19,2%, tandis que Benoît Hamon n'avait réuni que 6,3% des suffrages.

Lire aussi : Consultation des Insoumis plutôt qu'un appel à voter Macron : Mélenchon sous le feu des critiques

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.