Agression au cri d'«Allah Akbar» à Toulouse : 5 blessés dont 3 policiers, un acte de démence évoqué

Agression au cri d'«Allah Akbar» à Toulouse : 5 blessés dont 3 policiers, un acte de démence évoqué© Wikimedia Commons
Vue de Toulouse

Un homme, a priori non-armé, s'est jeté sur plusieurs familles dans le quartier des Minimes à Toulouse, avant de s'en prendre à des policiers qui tentaient de l’interpeller. Une source policière évoque une «crise de démence».

Un individu a agressé plusieurs passants à Toulouse le 13 septembre dans l'après-midi, en criant «Allah Akbar». A priori non-armé, il s'en est ensuite pris aux forces de l'ordre.

Selon France 3, l'alerte aurait été donnée vers 16h45, lorsqu'un individu s'en est pris à plusieurs passants sur l'avenue Frédéric Estèbe, dans le quartier des Minimes. Se ruant sur des familles, il les a alors frappées à coups de poings et de pieds. 

Rapidement dépêchés sur place, les policiers ont été pris à parti par l'homme qui, selon une source policière, aurait crié «Allah Akbar». Les forces de l'ordre ont eu de grandes difficultés à le maîtriser, et pas moins de trois policiers ont été blessés au cours de l'intervention. Deux passants ont également dus être pris en charge par les secours avant d'être conduits à l'hôpital pour des blessures.

Interpellé, l'homme a été placé en garde à vue. Une source policière évoque l'hypothèse d'une «crise de démence». De son côté, le syndicat policier Unité SGP a apporté son soutien aux victimes ainsi qu'aux policiers blessés. Il a exigé «la plus grande fermeté à l’encontre de l’auteur de ces violences sur les agents dépositaires de l’autorité publique».

Lire aussi : Ils crient «Allah Akbar !» dans un avion et provoquent l'évacuation de l'appareil

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.