«C’était plus vivant» : les députés socialistes à l'Assemblée nationale manquent à Gilbert Collard

«C’était plus vivant» : les députés socialistes à l'Assemblée nationale manquent à Gilbert Collard© Martin BUREAU Source: AFP
Gilbert Collard

Fustigeant l'attitude des nouveaux députés LREM qui «suivent un chauffeur de salle» leur disant quand applaudir, le député du Gard en vient à regretter les élus socialistes dans l'hémicycle, plus rodés, selon lui, à l'art de la rhétorique.

Le député apparenté Front national Gilbert Collard s'ennuie ferme à l'Assemblée. Plus que la teneur des débats, c'est le côté amorphe de ses collègues députés qui le dérange, et particulièrement celui des néophytes de la majorité.

«On se croirait dans une émission de téléréalité, ils suivent un chauffeur de salle qui leur dit d’applaudir quand quelqu’un de la majorité s’exprime», explique l'avocat dans l'édition du Figaro du 26 juillet. Il va même jusqu'à regretter la majorité socialiste précédente : «C’était plus vivant. Les socialistes, eux au moins, ils défendaient leurs représentants, il y avait des invectives, des arguments !»

Signe des balbutiements des élus La République en marche, le 25 juillet, la présidente de séance Carole Bureau-Bonnard (LREM) a été contrainte de faire voter deux fois un article de la loi sur la moralisation de la vie publique. A son premier appel, seul un petit nombre de députés avait levé la main. Elle a donc dû faire un second vote dans la foulée, en prenant le soin de rappeler aux députés de son groupe que le gouvernement était favorable à l'adoption de cet article...

Lire aussi : Faute de moralité, LREM recèle d'incroyables talents ! (VIDEO PARODIQUE)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.