Des riverains murent un hôtel destiné à accueillir des migrants dans les Hautes-Pyrénées (PHOTOS)

- Avec AFP

Des riverains murent un hôtel destiné à accueillir des migrants dans les Hautes-Pyrénées (PHOTOS)© Collectif Séméac
Un mur de 18 mètres de long a été érigé

Près de Tarbes, des riverains, protestant contre la venue de migrants dans leur quartier résidentiel, ont construit un mur de 18 mètres de long, bloquant l'accès à un hôtel en cours de transformation en centre d'accueil.

Quelques dizaines de riverains et commerçants ont construit un mur de 1,80 mètre de haut sur 18 mètres de long le 24 juillet à l'entrée de l'hôtel Formule 1 de la commune de Séméac où habitent près de 5 000 habitants, dans la banlieue de Tarbes (Hautes-Pyrénées). Ce lieu doit prochainement accueillir des migrants.

L'action s'est déroulée sans incidents, selon la préfecture.

«Nous ne sommes pas contre l'accueil [de migrants]. Il faut faire quelque chose pour ces personnes en difficulté», a expliqué à l'AFP Laurent Teixeira, responsable du Collectif Séméac, qui regroupe les opposants au projet de transformation de l'hôtel.

«Mais il faut prendre également en compte les citoyens», a-t-il ajouté.

Le collectif proteste en particulier contre la situation du futur centre d'accueil pour migrants, se trouvant «dans une zone pavillonnaire», selon Hugo Lacoue, buraliste à Séméac et membre du collectif.

Les opposants dénoncent également «l'opacité» du projet, monté «sans aucune concertation» avec la population locale, et «la précipitation», selon Laurent Teixeira. «Rien n'est prévu pour la vie au quotidien des migrants et des habitants de la commune et les structures municipales, comme les cantines et écoles, sont sous-dimensionnées», estime-t-il.

Cet hôtel Formule 1, appartenant au groupe AccorHotels, fait partie des 62 établissements premier prix de l'enseigne rachetés par la SNI (filiale de la Caisse des Dépôts) pour devenir des structures d'hébergement et d'accueil, gérées par Adoma (ex-Sonacotra). La remise des clefs doit avoir officiellement lieu le 25 juillet.

Selon la préfecture, l'hôtel a une capacité d'accueil de 85 personnes.

Lire aussi : Vintimille : un camp de réfugiés de fortune à deux pas de la frontière française (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»