Les images des échauffourées à Paris en amont du concert du chanteur congolais Héritier Watanabe

Les images des échauffourées à Paris en amont du concert du chanteur congolais Héritier Watanabe© Ruptly

Alors qu'un chanteur de la République Démocratique du Congo était programmé le soir du 15 juillet à l'Olympia, des manifestants de la diaspora congolaise, l'accusant d'être favorable à leur président, ont provoqué des échauffourées à Paris.

Les forces de l'ordre françaises ont fait usage de gaz lacrymogènes dans le quartier d'Opéra, à Paris,dans l'après-midi du 15 juillet, pour mettre fin aux débordements de manifestants issus de la diaspora de la République Démocratique du Congo (RDC). Ceux-ci entendaient faire entendre leur opposition à la tenue d'un concert à l'Olympia d’Héritier Watanabe, un artiste qu'ils accusent d'être proche du président de la RDC Joseph Kabila.

La préfecture de police de Paris a finalement décidé d'interdire le spectacle, en raison de ces «débordements inacceptables».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»