Christine Angot remplace Vanessa Burggraf : des crises de nerfs après les crises de rire ?

Christine Angot remplace Vanessa Burggraf : des crises de nerfs après les crises de rire ? © DOMINIQUE FAGET Source: AFP
Christine Angot le 29 juin 2005 à Montpellier, lors de la répétition générale du spectacle intitulé la "Place du singe"

L'annonce de l'écrivain pour remplacer la journaliste dans l'émission phare de la télévision le samedi soir a provoqué de vives réactions. Les explosions de colère de l'auteur sur les plateaux de télévision sont légions. Morceaux choisis.

Sélectionnée pour remplacer Vanessa Burggraf dans l'émission On n’est pas couché (ONPC) sur France 2, l'écrivain Christine Angot ne fait pas l'unanimité parmi les téléspectateurs de l'émission de service public, leader dans sa tranche le samedi soir. L'artiste a effectivement fait montre d'un caractère volcanique sur différents plateaux télé et lors d'apparitions publiques. Le choix de Laurent Ruquier soulève par conséquent les inquiétudes de certains amateurs de l'émission. 

Malaise avec Fillon 

Dernière performance médiatique en date de l'écrivain, dont l'œuvre aborde rarement des sujets frivoles, une charge véhémente contre le candidat François Fillon en pleine campagne présidentielle.

Invitée surprise lors de L'Emission politique du 23 mars 2017 sur France 2, Christine Angot, manifestement très émue, s'était lancée dans un réquisitoire glacial contre le candidat des Républicains, mis en examen dans une affaire d'emplois fictifs. Pendant plusieurs minutes, le plateau de France 2 semble se transformer en cour de justice avec l'écrivain dans le rôle du procureur et François Fillon dans le rôle de l'accusé.

Quand après plusieurs minutes, David Pujadas donne enfin la parole à la défense, François Fillon aura du mal à en placer une, sans cesse interrompu par une Christine Angot exaspérée et manifestement certaine de la culpabilité de l'ancien Premier ministre. Elle le traitera notamment de «malhonnête» et l'accusera de faire du chantage au suicide, lui renvoyant à la figure le nom de Pierre Beregovoy, ancien Premier ministre qui s'était suicidé à la suite d'une affaire judiciaire. Elle finira par quitter le plateau après une dernière estocade : «Vous savez pourquoi il [David Pujadas] m'a fait venir ? Ils m'ont fait venir parce que ce que je viens de vous dire, eux ils ne peuvent pas le dire.»

Crise de nerfs contre Zemmour 

Invitée de l'émission ONPC en 2006, Christine Angot s'était vertement énervée face à Eric Zemmour lorsque ce dernier a livré son analyse des conséquences de l'immigration. Après un échange brutal, elle finit par se tenir la tête dans les mains, comme si le discours insoutenable de son interlocuteur lui provoquait d'insupportables migraines. 

Colère froide contre Baffie 

En 2000, venant présenter l'un de ses livres dans un ancienne émission de France 2, Tout le monde en parle, produite et présentée par Thierry Ardisson, Christine Angot va quitter subitement le plateau après que l’humoriste Laurent Baffie s'est moqué de ses manières dans une imitation. 

Auteur: Tout le monde en parle

Laurent Baffie a par ailleurs réagi au choix de Christine Angot comme chroniqueuse de ONPC dans un tweet à la jovialité teintée d'ironie. 

La colère à la place des fous rires ? 

Si les clashes télévisuels à venir dans ONPC promettent d'être salés, la prédécesseure de Christine Angot a, elle aussi, pu susciter des moments de malaise, notamment par sa difficulté à réprimer ses fous rires, parfois à des moments inopportuns, comme lorsque Philippe Poutou s'exprimait au sujet des licenciements en février 2017.

De même, en compagnie du chanteur Vianney. 

Lire aussi : Accueil glacial des internautes pour Christine Angot, qui remplacera Vanessa Burggraf dans ONPC

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.