Une rixe éclate entre des dizaines de migrants africains à Calais (VIDEOS)

- Avec AFP

Une rixe éclate entre des dizaines de migrants africains à Calais (VIDEOS) Source: AFP

Une rixe opposant une centaine de migrants africains, des Erythréens face à des Ethiopiens, armés de bâtons et de pierres, a eu lieu dans la zone industrielle de Calais. Au moins 16 personnes ont été blessées.

«Il y a un blessé léger mais l’intervention était toujours en cours», a fait savoir à l'AFP le directeur de cabinet de la préfecture Etienne Desplanques le 1er juillet, précisant que des précédentes violences, toujours entre Erythréens et Ethiopiens, avaient fait la veille neuf blessés légers. 

«Les CRS sont déployés en intervention pour tenter de séparer les belligérants», a ajouté Etienne Desplanques, précisant que trois migrants, des Erythréens, avaient déjà été interpellés.

Selon un correspondant de l'AFP présent sur place dans l'après-midi du 1er juillet, de nombreuses ambulances étaient sur les lieux et le sol était jonché de pierres. Au moins 16 personnes ont été blessés.

«Au total, il y a 16 migrants hospitalisés, 15 pour des blessures légères et l'un plus gravement à la tête, avec un pronostic réservé», a indiqué à l'AFP le directeur de cabinet de la préfecture Étienne Desplanques. 

D'après Philippe Mignonet, maire-adjoint de Calais en charge de la sécurité, les violences «ont fait une bonne vingtaine de blessés». 

Le 30 juin, des violences ont également eu lieu. «Entre 20h et 1h du matin, des rixes ont éclaté entre Erythréens et Ethiopiens lors d'une distribution des repas, rue des Verrotières à Calais», a ajouté Etienne Desplanques. 

Ces bagarres du 30 juin avaient fait neuf blessés légers, selon la même source. 

Selon Etienne Mignonet, les forces de l'ordre étaient intervenues pour quatre rixes, utilisant de nombreux gaz lacrymogènes. «Depuis une douzaine d'heures, en terme de violences, c'est l'escalade», avait-il dit à l'AFP. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»