Un «véhicule suspect» contenant des bouteilles de gaz provoque une opération de police dans l'Isère

Un «véhicule suspect» contenant des bouteilles de gaz provoque une opération de police dans l'Isère© Regis Duvignau Source: Reuters
Photo d'archive

Une opération de déminage sur une voiture qui contenait plus d'une dizaine de bouteilles de gaz dissimulées, à Chasse-sur-Rhône, a permis d'écarter tout risque d'explosion, en l'absence de dispositif d'allumage.

Un véhicule suspect a été découvert par les autorités à Chasse-sur-Rhône, dans l'Isère, avec à son bord une dizaine de bouteilles de gaz dissimulées.

«Les démineurs ont procédé à la levée de doute», qui consiste notamment à vérifier à l'aide de robots dotés de caméras la disposition des engins potentiellement dangereux, a fait savoir la gendarmerie.

«Il n'y a pas de système d'allumage, les démineurs ont sorti de la voiture plus d'une dizaine de bouteilles de gaz», a-t-on ajouté de même source. La préfecture de l'Isère avait dans un premier temps fait été de la présence de trois bonbonnes.

Les experts scientifiques de la gendarmerie ont pris le relais et des investigations ont été menées afin de comprendre pourquoi autant de bouteilles de gaz se trouvaient dans cette grande voiture, et notamment dans l'habitacle. 

En tout début d'après-midi, ce sont des riverains qui, sentant une odeur de gaz, ont donné l'alerte aux forces de l'ordre. 

Vu le contexte d'état d'urgence, le préfet de l'Isère a prévenu le Centre opérationnel départemental, et plus d'une centaine de gendarmes et un hélicoptère ont rapidement convergé vers cette commune située entre Vienne et Lyon, en bordure du Rhône.

La commune compte plusieurs usines classées Seveso mais «elles sont trop éloignées [de l'endroit où est garé le véhicule suspect] pour qu'il y ait éventuellement un risque», a déclaré à l'AFP Alexander Grimaud, directeur de cabinet du préfet.

La voiture était garée dans une «zone plutôt résidentielle» de la ville, a précisé Alexander Grimaud.

Les gendarmes ont mis en place un périmètre de sécurité de 500 mètres et «environ 200 personnes ont été évacuées et mises à l’abri dans un gymnase», selon la préfecture.

La population de Chasse-sur-Rhône a été invitée à rester chez elle et à éviter le secteur concerné, situé à proximité de la gare.

Il n'y a pas eu d'impact sur la circulation de l'autoroute A7 qui passe à côté, tandis qu'aucun train ne s'arrête en gare de Chasse-sur-Rhône.

Lire aussi : Bonbonnes de gaz dans une voiture : les trois femmes voulaient venger un cadre de Daesh

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales