Emplois fictifs présumés au MoDem : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

- Avec AFP

Emplois fictifs présumés au MoDem : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire© Reuters Source: Reuters
François Bayrou

Le parquet de Paris a annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire dans le cadre des allégations d'emplois fictifs au sein du parti de François Bayrou, notamment dénoncés par des ex-assistants parlementaires.

Les soupçons d'emplois fictifs au sein du MoDem intéressent la justice. Le parquet de Paris a fait savoir qu'une enquête avait été ouverte concernant ces allégations, que les magistrats vont étudier afin de déterminer si des poursuites sont possibles.

Cette enquête préliminaire pour «abus de confiance et recel de ce délit» a été confiée à l'office anti-corruption de la police judiciaire, d'après le parquet. Elle va s'attacher à examiner le cas d'employés du parti centriste (embauchés, donc, pour réaliser des tâches internes au parti) qui auraient été rémunérés en qualité d'assistants parlementaires d'eurodéputés, après des informations parues dans la presse sur le sujet.

Un ex-collaborateur du MoDem avait dénoncé le 8 juin dans un signalement à la justice la réalité de son emploi comme assistant parlementaire auprès de l'ancien eurodéputé Jean-Luc Bennahmias, ce que le MoDem a immédiatement contesté, affirmant avoir respecté «toutes les règles».

Corinne Lepage, ancienne député européenne MoDem, avait dénoncé dans un livre paru en 2014 le recours à des emplois fictifs d'assistants parlementaires au sein du parti.

Lire aussi : Soupçons d’emplois fictifs au MoDem : fuite du premier témoignage à la justice

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.