Un filloniste se moque d'un meeting vide de Macron... en publiant une photo d'un meeting de Fillon

Un filloniste se moque d'un meeting vide de Macron... en publiant une photo d'un meeting de Fillon© Capture d'écran Twitter @hugoclement
Meeting de François FIllon

L'image, qui a pourtant fait le tour du net la semaine passée, a échappé à cet élu municipal de droite qui pensait prouver qu'Emmanuel Macron tenait ses meetings devant des salles vides. Hélas, sa pique s'est retournée contre lui...

A sept jours du premier tour, tous les coups sont permis, et les quatre candidats qui font la course en tête des sondages intensifient leurs attaques les uns envers les autres pour espérer décrédibiliser leurs concurrents. Tel était le projet initial de Sébastien Foy, élu Les Républicains (LR) au Bourget (Seine-Saint-Denis) lorsqu'il a tweeté le 15 avril une photo présentée comme ayant été prise à un meeting d'Emmanuel Macron à Lille.

L'image montre une salle à moitié pleine, les sièges vides ayant été avantageusement dissimulés par un rideau noir pour faire bonne figure devant les caméras. Supposée démontrer que le candidat d'En Marche ! peinait à mobiliser les foules, la photo partagée par l'élu de droite a pourtant été prise... lors d'un meeting de François Fillon.

L'image avait d'ailleurs fait le tour des réseaux sociaux il y a quelques jours mais Sébastien Foy semble ne pas s'en être aperçu. L'auteur de l'image, le journaliste Hugo Clément, s'est d'ailleurs fendu d'un message pour rappeler au soutien de François Fillon que la scène se déroulait bien au meeting de son candidat à Toulouse.

Certains internautes, amusés par la gaffe du conseiller municipal, y voient la marque de fabrique des Républicains.

Pour d'autres, l'auto-sabordage que constitue cette tentative de communication hasardeuse ne peut relever que d'un masochisme inconscient.

Comme le soulignent certains commentaires, un rapide coup d’œil à l'image aurait pourtant permis d'éviter toute confusion.

Donné battu par Jean-Luc Mélenchon dans les sondages les plus récents, François Fillon aura effectué une campagne difficile, tant marquée par les affaires que par les couacs et les erreurs de communication. Alors que ses soutiens continuent à y croire, le candidat des Républicains lance cette semaine une dernière offensive avec plusieurs meetings, notamment à Marseille, une semaine après le passage de Jean-Luc Mélenchon.

Lire aussi : Fillon : la France doit «défendre» les chrétiens d'Orient

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales