«Il est effrayant !» : LCI lamine le candidat Macron... et supprime le replay de l'émission

«Il est effrayant !» : LCI lamine le candidat Macron... et supprime le replay de l'émission
Le numéro du 3 avril 2017 de l'émission «La Médiasphère» a été retirée du site de LCI, capture d'écran, DR

LCI a retiré de son site internet l'émission «La Médiasphère» du 3 avril, très critique à l'égard de Marine Le Pen, mais surtout d'Emmanuel Macron. La chaîne d'information en continu du groupe TF1 évoque des risques juridiques de diffamation.

LCI a-t-elle fait preuve d'un peu trop de liberté de ton et versé dans le «Macron Bashing», tant redouté et décrié par l'équipe de campagne d'En Marche ? Certaines barrières ont semble-t-il sauté lors de l'émission La Médiasphère sur LCI. Les intervenants du plateau du 3 avril 2017, des professionnels de la «com'», n'ont pas trouvé de mots assez durs pour fustiger à la fois le programme et les prestations en meeting d'Emmanuel Macron. A tel point, que la chaîne a supprimé le replay de son site le lendemain.

Un invité, Stéphane Attal, fondateur de l'agence Les influenceurs, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère. «Il a pastellisé la campagne. Il y a du rose, du jaune, du bleu ciel», lance-t-il. «On est revenu à Hélène et les garçons [...] c'est la cantine de la fac», déclenchant des ricanements en plateau.

«Lui [Emmanuel Macron] est au milieu de tout ça, en train de hurler comme un gourou», poursuit-il, appuyant bien sur le mot «hurler», en référence à la prestation du candidat d'En marche ! lors du meeting de Marseille le 1er avril 2017. Et de conclure : «Il est presque effrayant !»

De quoi encourager les autres invités, de plus en plus hilares, à se déchaîner, dans une sorte d'émulation collective très palpable. Une autre invitée Anne-Claire Ruel, spécialiste en communication politique, enfonce le clou : «On a quelqu'un qui est un manager, qui est dans un grand team building [techniques de motivation des collaborateurs dans une entreprise], le programme c'est du marketing politique».

«De très bas étage», renchérit Stéphane Attal. «Est-ce qu'on a atteint les limites et du personnage et de [sa] communication politique ?», s'interroge alors le présentateur.

L'émission retirée en raison de risques juridiques ?

Selon Libération, l'émission, aurait été supprimée afin de «protéger» la chaîne, comme les invités de ce plateau. Le quotidien cite une source chez LCI, laquelle fait valoir qu'«il a été question d'affaires judiciaires en cours sur le plateau», faisant référence à un tout autre candidat qu'Emmanuel Macron, en l'espèce Marine Le Pen, que les intervenants n'ont pas non plus épargnée lors de la même émission. La candidate du Front national a en effet été accusé en plateau «d'escroquerie à grande échelle». 

«La vidéo était susceptible d'être diffamatoire. On est tenu à ne pas la reproduire», a expliqué au Figaro Eric Monier, directeur de la rédaction de LCI, faisant valoir que la procédure judicaire était toujours en cours.

A ce compte, on pourrait faire valoir que de nombreuses émissions devraient être retirées des replays de chaînes de télévision. LCI, qui s'est hissée à la deuxième place des chaînes d'info en continu en termes d'audience – mais toujours loin derrière le leader BFMTV – a-t-elle été victime de sa nouvelle visibilité ?

Lire aussi : «C'est du vide» : une partie du public quitte désabusée le meeting d'Emmanuel Macron à Marseille

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter