Rennes : un Tchadien venu demander sa régularisation en préfecture tente de s'immoler par le feu

Rennes : un Tchadien venu demander sa régularisation en préfecture tente de s'immoler par le feu© Capture d'écran, Google Street View
La préfecture du département d'Ille-et-Vilaine, à Rennes

La préfecture d'Ille-et-Vilaine a été temporairement évacuée, après qu'un homme venu demander la régularisation de sa situation a tenté de se suicider par le feu. Un témoin de la scène lui a toutefois sauvé la vie, en employant un extincteur.

Le drame est survenu dans le hall de la préfecture d'Ille-et-Vilaine, à Rennes, dans la matinée du 12 mars : un ressortissant tchadien de 22 ans s'est aspergé d'essence avant d'y mettre le feu, devant des témoins médusés, a rapporté le journal Ouest-France. L'une des personnes présentes s'est précipitée vers un extincteur afin d'éteindre le départ de feu. 

L'homme a été transféré par les secours au centre hospitalier universitaire voisin de Pontchaillou, et souffre de brûlures au deuxième degré. Dans la foulée de l'incident, le personnel et les visiteurs du bâtiment administratif ont été évacués pour une demi-heure.

Selon des informations rapportées par le quotidien régional breton Le Télégramme, le Tchadien qui a tenté de mettre fin à ses jours était venu demander une régularisation de sa situation.

Il y a trois ans, la préfecture du département breton avait déjà enduré un fait divers impliquant un homme tentant de s'immoler de la sorte. En octobre 2014, un Congolais avait menacé de mettre feu à ses vêtements au moyen d'un bidon d'essence, tout en brandissant une barre de fer et en vociférant des menaces à l'encontre des employés du site. L'individu, que les forces de l'ordre avaient maîtrisé en lui tirant une balle dans la jambe, se rendait à la préfecture dans le cadre du renouvellement de son permis de séjour.

Lire aussi : Des manifestants prennent une douche dans les rues de Calais contre le décret de Natacha Bouchart

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.