Marine Le Pen estime qu'une guerre froide avec la Russie serait une «menace pour l’Europe»

Marine Le Pen estime qu'une guerre froide avec la Russie serait une «menace pour l’Europe»© Stephane Mahe Source: Reuters
Marine Le Pen

La présidente du Front national a accordé une interview à la chaîne de télévision américaine CBS. Elle y a contesté l'argument d'une prétendue «menace russe» ainsi le qualificatif de «tueur» attribué à Vladimir Poutine par le journaliste.

«Je vais vous dire quel est le danger pour l’Europe. C’est de mener une guerre froide contre la Russie et pousser la Russie vers la Chine. C’est la menace pour l’Europe», a déclaré Marine Le Pen lors d’une interview à la chaîne de télévision américaine CBS. Elle a également dénoncé le concept de «menace russe» qu'elle a qualifié de «vaste escroquerie».

La candidate à la présidentielle a aussi remis à sa place le présentateur de CBC Anderson Cooper lorsque ce dernier lui a demandé pourquoi elle «admirait» la Russie et Vladimir Poutine. «Je ne suis pas une fan à un concert rock. Je suis la [représentante d'une force] politique d’une grande nation. Ce qui m’intéresse, ce sont les intérêts de la France», a-t-elle martelé.

Enfin, Marine Le Pen a rétorqué à Anderson Cooper qui lui demandait si elle était d'accord pour qualifier Vladimir Poutine de «tueur» : «Vladimir Poutine n’a rien fait qui me permettrait d’avoir un tel discours.»

Lire aussi : Moscou sur le point d'aider Marine Le Pen à devenir présidente ? La DGSE aurait quelques craintes...

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage