En direct, Marine Le Pen accuse BFMTV de soutenir Emmanuel Macron de façon «éhontée» (VIDEO)

En direct, Marine Le Pen accuse BFMTV de soutenir Emmanuel Macron de façon «éhontée» (VIDEO)© Patrick Kovarik / AFP
Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron est le «chouchou des médias»

La chaîne d’actualité, accusée il y a quelques semaines de couvrir davantage les meetings du candidat En Marche ! que ceux des autres prétendants à l’Elysée, a été la cible d’attaques de la part de la présidente du FN.

Invitée de BFMTV le 5 mars, Marine Le Pen s’est lancée dans une tirade contre les «médias qui appartiennent à des soutiens de monsieur Macron», citant en vrac la chaîne d’actualité qui l’invitait, mais également la radio RMC et le journal Libération.

Qualifiant l’ancien ministre de l’Economie de «chouchou des médias», elle a poursuivi : «Tout le monde sait que les médias de monsieur Drahi [...] soutiennent monsieur Macron d’une manière éhontée.»

Piqué au vif, le journaliste de BFMTV a alors cité le décompte du temps de parole des candidats à la présidentielle effectué par le CSA «début mars», soulignant qu’Emmanuel Macron n’arrivait qu’en troisième position, devant Marine Le Pen et derrière François Fillon et Benoît Hamon.

L’argumentation n’a guère convaincu la candidate frontiste, qui a rétorqué en lui opposant un autre décompte, celui «du 1er au 26 février 2017», donnant le leader du mouvement En Marche ! en tête du temps d’antenne.

La chaîne outrée par ces accusations

Dans un communiqué, le groupe NextRadioTV, qui possède BFMTV et RMC, a déploré que Marine Le Pen ait «gravement mis en cause l'indépendance des rédactions de BFMTV ET RMC, en prétendant être la victime d'un complot», et ce alors même que celles-ci seraient «connues précisément pour leur indépendance».

«Rien ne permet d'établir la moindre faille dans le traitement des différents candidats et pas davantage de soutien à l'un des candidats. Les chiffres de temps de parole sont régulièrement transmis au CSA et contrôlés», lit-on aussi dans le communiqué de la société de Patrick Drahi.

Selon un calcul réalisé fin février par l’hebdomadaire Marianne, BFMTV aurait diffusé davantage de temps de meeting d’Emmanuel Macron que de Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon réunis. La chaîne avait réfuté ces résultats.

Lire aussi : BFMTV, la chaîne Macron-compatible ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage