Une vidéo d'un maître-chien agressant un SDF dans le métro indigne les usagers (VIDEO)

Une vidéo d'un maître-chien agressant un SDF dans le métro indigne les usagers (VIDEO) Source: Reuters
La RATP a ouvert une enquête après l'émoi suscité par une vidéo sur internet montrant un maître-chien en train de malmener un SDF

Largement relayée sur les réseaux et très commentée, la vidéo montre un sans-abri endormi dans une station se faire réveiller par un maître-chien et ses deux collègues. La RATP a annoncé avoir ouvert une enquête.

Une vidéo amateur diffusée sur internet a suscité l'indignation de nombreuses personnes. Visionnée plus de 10 000 fois, elle montre l'intervention très agressive de ce qui semble être une équipe de sécurité du métro. On y voit trois hommes réveiller un SDF allongé sur le quai du RER à la station Nation, alors que l'un d'eux, vêtu d'un gilet orange, utilise son chien pour tirer le sans-abri de son sommeil.

Largement partagée sur Facebook et Twitter, la courte séquence a provoqué de nombreuses réactions.

La vidéo, sur laquelle les aboiements du chien se font clairement entendre, fait douter plusieurs internautes de l'attitude et des intentions du maître-chien.

«Nous comprenons parfaitement que cette courte séquence puisse choquer. Une enquête interne est en cours afin d’établir le déroulé des faits avec précision», a annoncé la Régie autonome des transports parisiens (RATP). Sur Twitter, elle a tenu à rappeler qu'elle avait créé un service dédié à la situation des SDF, nombreux à trouver refuge sur le quais du métro et du RER en hiver.

Selon les dernières statistiques de l'Insee, plus de 143 000 personnes seraient contraintes de dormir dans la rue. Ce chiffre est en très forte hausse, puisqu'il a augmenté de près de 50% entre 2001 et 2012.

Lire aussi : Polémique autour d'un «dérapage» de Jean-Pierre Pernaut sur les migrants en plein journal (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.