Nouveau couac pour François Fillon : sa femme travaillait en réalité pour lui depuis 1986

Nouveau couac pour François Fillon : sa femme travaillait en réalité pour lui depuis 1986
Penelope Fillon travaillait pour son mari depuis 1986 d'après les documents mis en ligne ce lundi 6 février : pourtant, son mari avait annoncé la date de 1997... puis 1988.

Les imprécisions semblent s'accumuler dans la stratégie de communication que François Fillon développe pour sa défense. Lors de sa conférence de presse, voulant clarifier une question de dates, il s'est encore trompé.

François Fillon s'est exprimé devant la presse ce lundi 6 février afin de s'expliquer sur les accusations dont il fait l'objet. Hélas, sur la question de la date à laquelle il a recruté son épouse en tant qu'assistante, il se pourrait que sa démarche n'ait fait qu'ajouter de la confusion à la confusion.

Publiant en fin d'après-midi, comme il l'avait promis, sa déclaration de patrimoine ainsi que le tableau des rémunérations perçues par sa femme Penelope au titre d'assistante parlementaire entre 1986 et 2013, il a ainsi remis en cause au moins deux versions des faits. 

Le 26 janvier dernier, au journal télévisé de 20 heures sur TF1, le candidat de la droite avait en effet affirmé que sa femme l'assistait de manière rémunérée depuis 1997 et de manière bénévole depuis 1981. Puis, le Canard enchaîné avait ensuite révélé que Penelope Fillon percevait en réalité des rémunérations depuis 1988 - un chiffre qu'a donc repris François Fillon lors de sa conférence de presse, mais qui se révèle de nouveau erroné.

En effet, selon le document qu'il a mis en ligne après sa conférence de presse, Penelope Fillon a perçu une rémunération de 33 638 euros nets entre le 1er avril 1986 et le 31 mai 1988.

Pour justifier ses imprécisions au JT de TF1, François Fillon avait expliqué : «Oui, mes réponses ont été imprécises. Il m'a fallu cinq jours pour obtenir toutes les fiches de paie de mes collaborateurs de l'Assemblée nationale.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.