Le chef du PS dans l’Hérault n’en peut plus de voir les locaux du parti vandalisés (PHOTOS)

Le chef du PS dans l’Hérault n’en peut plus de voir les locaux du parti vandalisés (PHOTOS)© Capture d'écran du compte Twitter : @MLMontpellier
Ce n'est pas la première fois que le Parti socialiste voit ses locaux vandalisés dans l'Hérault

Le premier secrétaire de la Fédération socialiste de l'Hérault Hussein Bourgi a «poussé un coup de gueule» après de nouveaux actes de vandalisme visant les locaux montpelliérains de la fédération dans la nuit du 29 janvier, après la primaire.

«Ca commence à bien faire !» Hussein Bourgi est fou de rage. Le premier secrétaire de la Fédération socialiste de l'Hérault a eu, à nouveau, la désagréable surprise de voir les locaux du Parti socialiste vandalisés dans la nuit du 29 au 30 janvier ; après la victoire de Benoît Hamon face à Manuel Valls lors du second tour de la primaire organisée par le Parti socialiste.

«Cela fait quatre ou cinq fois que la fédération est la cible de dégradations et six fois que la permanence de la députée socialiste Anne-Yvonne Le Dain est visée en trois ans», a-t-il tempêté le 30 janvier après avoir découvert les dégâts.

Des auteurs insaisissables ?

Hussein Bourgi se plaint notamment que les coupables ne soient pas interpellés : «Nous déposons systématiquement plainte, nous sommes accueillis très courtoisement mais ensuite il ne se passe rien, les services de l'Etat ne sont parvenus à identifier ou interpeller personne, alors que le mode opératoire et les inscriptions anarchistes ou autonomes sont systématiquement les mêmes.»

D’autant plus que d’après lui, les nombreuses caméras de vidéo-surveillance installées à Montpellier, notamment à proximité de la permanence de Anne-Yvonne Le Dain, devraient aider les forces de l’ordre à retrouver les coupables. La permanence de la députée socialiste doit d'ailleurs bientôt changer d’emplacement.

Lire aussi : Le siège de la fédération socialiste de l'Isère visé par des tirs

«Je lance un appel très solennel et très ferme pour que les services de l'Etat prennent la mesure de la gravité de ces faits commis contre des permanences d'élus de la République ou des locaux de partis politiques», a conclu Hussein Bourgi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Parmi ces déplacements de campagne électorale, lequel jugez-vous le plus opportuniste ?

Résultats du sondage