De plus en plus orange : Manuel Valls se serait-il converti à la méthode Trump ?

De plus en plus orange : Manuel Valls se serait-il converti à la méthode Trump ? Source: AFP
La teinte de peau du candidat à la primaire affole la toile. Abus de carotène ?

L'ancien Premier ministre cherche à soigner son image... et son teint. Mais pour certains internautes, le candidat à la primaire de la gauche a la main un peu lourde sur l'auto-bronzant.

La couleur traditionnelle du Parti socialiste est le rose. Manuel Valls, dans sa volonté d'insuffler une évolution idéologique au PS, tenterait-il également d'amorcer une évolution chromatique ? 

Plutôt pâlichon à ses débuts (ci-dessous à gauche, en 1993 alors qu'il n'était que Conseiller régional de l'Essonne), son visage a progressivement pris une teinte orangée au fil des années (ci-dessous à droite, en 2016, alors en campagne pour les primaires de la gauche).

A presque 25 ans d'intervalle, la différence de coloration est flagrante

En 2014, alors qu'il venait franchement d'être nommé Premier ministre, Manuel Valls avait déjà amorcé son virage à l'orange, rapidement relevé par les réseaux sociaux.

Un appel du pied aux centristes du Modem de François Bayrou ? Sur le fond de la même couleur de la chaîne i-Télé, certains internautes l'avaient déjà mis en garde, estimant qu'il risquait de disparaître dans le décor.

Cabines à UV ? Badigeonnage de crème auto-bronzante ? Difficile de savoir quelle technique utilise l'ancien Premier ministre. Quoi qu'il en soit, certains utilisateurs de Twitter n'ont pas manqué de remarquer que le bronzage de Manuel Valls n'était sans doute pas naturel, compte tenu de la différence flagrante entre la couleur de la peau de ses mains et celle de son visage.

En politique, avoir bonne mine peut contribuer à renforcer l'image de dynamisme d'un candidat. Néanmoins, lorsque les températures extérieures sont négatives depuis plusieurs jours, un teint orange peut rapidement revêtir une connotation «jet-set», surtout lorsqu'on aime à se montrer dans différents événements médiatiques.

Manuel Valls aurait-il en tête le modèle d'un autre candidat, donné par avance perdant, et qui a réussi à conquérir le pouvoir en arborant un bronzage rutilant ? Le parallèle avec Donald Trump n'a en tout cas pas échappé à certains utilisateurs de Twitter.

Arrivé deuxième au premier tour de la primaire dimanche 22 janvier, peut-être l'ancien Premier ministre a-t-il ainsi l'espoir de redonner des couleurs à sa campagne ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage