Zemmour disant «respecter» les djihadistes : l'enquête pour apologie du terrorisme classée 

Zemmour disant «respecter» les djihadistes : l'enquête pour apologie du terrorisme classée © Charles Platiau Source: Reuters
Eric Zemmour, durant l'un de ses procès

Le parquet de Paris a classé la plainte déposée contre Eric Zemmour par des associations de victimes du 13 novembre et du 14 juillet pour apologie du terrorisme. Il était poursuivi pour des propos tenus lors d'un entretien avec le magazine Causeur.

L'enquête pour apologie du terrorisme visant le polémiste Eric Zemmour qui, dans une interview au magazine Causeur, avait déclaré «respecter» les djihadistes a été abandonnée suite à une décision du parquet de paris, ont annoncé ses avocats.

Le polémiste affirmait aussi qu’il fallait les «combattre» et que leurs actions avaient «quelque chose de criminel et mauvais».

Une source judiciaire a confirmé à l'AFP ce classement sans suite, intervenu début janvier. A la suite de ces déclarations parues dans le numéro d'octobre du mensuel, le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour apologie du terrorisme sur sollicitation de l'association SOS Racisme.

Des associations de victimes des attentats du 13 novembre 2015 et du 14 juillet 2016 avaient aussi porté plainte. 

L'ancien militant du groupe révolutionnaire français Action directe, Jean-Marc Rouillan avait, lui, été condamné en février dernier à huit mois de prison ferme pour avoir salué à la radio «le courage avec lequel se sont battus les terroristes du 13 novembre». 

Lire aussi : Zemmour : d'islamophobe numéro un à soutien des islamistes ? La polémique gagne internet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales