A Paris, Jean-Luc Mélenchon se pose fièrement en défenseur inconditionnel des pauvres

A Paris, Jean-Luc Mélenchon se pose fièrement en défenseur inconditionnel des pauvres © Stephane Mahe Source: Reuters

Le candidat à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon a assuré le 14 janvier qu'il voulait «éradiquer la misère» pour créer «un monde où il y a zéro personne dans la rue», se disant «fier» de porter «toute la misère sur le dos».

«[Parler des pauvres] évidemment, ça ne fait pas bobo il paraît [...] mais pourquoi ? Vous croyez que les gens qui sont bobos, ils ne comprennent pas la vie ? Mais bien sûr que si qu'ils comprennent, bien sûr que si, qu'ils ne supportent pas la pauvreté et eux aussi ils aimeraient faire quelque chose d'utile», a martelé Jean-Luc Mélenchon. Des propos tenus sur la symbolique place de la Commune dans le XIIIe arrondissement de Paris, dans le quartier de la Butte-aux-Cailles, connu pour être largement fréquenté et habité par une population aisée et de gauche, les fameux «bobos».

Jean-Luc Mélenchon s'est ainsi adressé directement à ces derniers, ne manquant pas, de rappeler qu'il se reconnaissait lui-même comme appartenant à cette catégorie de population et soutenant la conviction que les bobos aisés se soucient eux aussi du sort des miséreux.

Et de se placer même à l'avant garde de ceux qui défendent les plus démunis : «Si nous, nous ne parlons pas des pauvres, personne ne parlera des pauvres, d'accord ? [...] Nous, nous portons, et on en est fiers, toute la misère sur le dos, nous voulons l'éradiquer, c'est le programme de Victor Hugo, les autres veulent la soulager, nous on veut l'éradiquer [...] Je suis pour un monde où il y a zéro personne dans la rue. Zéro !». 

Le candidat de «la France insoumise» s'est exprimé à l'occasion d'un nouveau week-end de mobilisation pour faire l'éloge de son programme présidentiel, «L'Avenir en commun», qui a déjà été diffusé à plus de 200 000 exemplaires depuis début décembre au prix de 3 euros.

Porté par de bons sondages, Jean-Luc Mélenchon avait dépassé le 14 janvier les 200 000 soutiens sur son site internet de campagne jlm2017.fr, soit plus que les quelque 140 000 soutiens internautes d'Emmanuel Macron pour son mouvement En Marche !, également créé autour de sa candidature à la présidentielle.

En termes de dons en revanche, Emmanuel Macron a déjà réuni plus de 4 millions d'euros, Jean-Luc Mélenchon quatre fois moins.

Jeudi 12 janvier, le leader de la France insoumise avait déclaré disposer de 517 parrainages pour l'élection présidentielle de 2017 pour laquelle les sondages le placent en position de force. Ils lui prédisent de s'imposer systématiquement face à n'importe quel candidat du Parti socialiste. Il a ainsi officialisé sa candidature définitive alors que la primaire de la gauche aura lieu les 15 et 22 janvier prochains. 

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon annonce disposer de 517 parrainages pour la présidentielle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales