Aux Mureaux, le tournage d'un clip de rap tourne à l'affrontement avec la police

Aux Mureaux, le tournage d'un clip de rap tourne à l'affrontement avec la police
Le rappeur Sofiane a nié que le tournage de son clip ait viré à l'affrontement, ce que semblent pourtant confirmer plusieurs images

Le rappeur Sofiane avait appelé ses fans à se retrouver pour figurer dans son nouveau clip vidéo. Une centaine de jeunes auraient pris des policiers pour cible au cours du tournage.

La réalisation d'un clip vidéo du rappeur Sofiane a dégénéré en affrontements avec la police le 7 janvier dans l'après-midi, rapporte Le Parisien. Des violences ont éclaté à la fin du tournage du clip, effectué sans autorisation. Une patrouille de police aurait été prise pour cible par des jets de pierre, avant l'arrivée de renforts.

Une centaine de jeunes s'en seraient alors pris à une trentaine de policiers qui ont été contraints de recourir à des grenades de désencerclement ainsi qu'à des tirs de flash-ball. Aucune arrestation n'a eu lieu et aucun blessé n'est à déplorer.

Sur Twitter, le rappeur nie les dérapages rapportés par le quotidien. Il y interpelle Le Parisien, diffusant une vidéo du tournage où il déclare : «Où Le Parisien voit une émeute, nous on voit une fête».

Un peu plus tôt, pourtant, le rappeur publiait un tweet sans équivoque.

D'autres images et commentaires circulant sur Twitter semblent également confirmer que le tournage a bel et bien tourné à l'affrontement.

Le rappeur Sofiane a pour habitude de tourner ses clips dans des cités de banlieue et de faire appel pour cela à des anonymes, lançant des appels sur internet pour réunir un maximum de ses fans. Dans ses vidéos, drogue, armes à feu et insultes sont monnaie courante.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales