Découverte d'inscriptions antisémites et racistes sur une école primaire publique de Montreuil

Découverte d'inscriptions antisémites et racistes sur une école primaire publique de Montreuil© @glechequer Twitter
La mairie de Montreuil a annoncé son intention de porter plainte contre X après la découverte d'inscriptions racistes et antisémites sur un établissement scolaire de la ville.

Ces inscriptions racistes et antisémites ont été condamnées par le maire de la ville et la ministre de l'Education nationale, et une enquête de police a été ouverte afin d'en identifier les auteurs.

Dimanche 25 décembre, des tags à caractère raciste et antisémite ont été découverts sur les murs d'une école primaire publique portant le nom d'Anne Franck, à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a annoncé la mairie de la ville. 

«Juden verboten» («Interdit aux juifs») ou encore «Sales juifs et Roms» pouvait-on lire sur la boîte aux lettres et sur le portail de l'établissement scolaire. Ces inscriptions étaient accompagnées d'étoiles de David et de croix gammées. Découverts aux alentours de 16 heures par des employés municipaux, ces graffitis ont poussé la police de Montreuil à ouvrir une enquête, après que le commissaire lui-même s'est rendu sur place. Les policiers devront déterminer l'identité de l'auteur de ces graffitis.

Immédiatement, le maire PCF de Montreuil, Patrice Bessac, a condamné sur Twitter «avec la plus grande fermeté» ces inscriptions. «De tels propos n'ont pas vocation à exister à Montreuil, une ville calme, apaisée, où on a toujours favorisé le dialogue», a ajouté Gaylord Le Chequet, son adjoint.

Un peu plus tard dans la soirée, la ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a elle aussi condamné ces inscriptions sur Twitter.

L'effacement des tags a été annoncé pour le lundi matin suivant «à la première heure». L'édile montreuillois entend «montrer sa détermination à ne pas laisser passer de tels agissements». «Quiconque s'autorise à franchir la ligne jaune doit savoir qu'il s'expose à être durement sanctionné», a-t-il ajouté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales