Estrosi porte plainte contre Mediapart après la diffusion d’un selfie avec le terroriste de Nice

Estrosi porte plainte contre Mediapart après la diffusion d’un selfie avec le terroriste de Nice© Valery Hache Source: AFP
L'ex-maire de Nice Christian Estrosi n'apprécie pas le traitement qui lui est réservé dans Mediapart
Suivez RT France surTelegram

L'ancien maire de Nice Christian Estrosi s’apprêterait à attaquer le site français en justice pour diffamation, à propos d’un article sur les repérages effectués par le terroriste du 14 juillet dans lequel figure un selfie des deux hommes.

«Article à charge» ou encore «synthèse d’approximations» : c’est ainsi que l’entourage du premier adjoint au maire de Nice Christian Estrosi, interrogé par l’AFP, a qualifié la publication du site d’information Mediapart sur les repérages qui auraient été effectués par l’auteur de l’attentat de Nice Mohamed Lahouaieh Bouhlel.

Se basant sur les images des caméras de surveillance de la ville, l’article indique que le terroriste aurait effectué pas moins de 11 passages sur la promenade des Anglais, dans les jours précédents son terrible passage à l’acte. Selon Mediapart, Mohamed Lahouaieh Bouhlel serait en effet parvenu à plusieurs reprises à se rendre sur les lieux de son futur crime, et ce au volant de son poids lourd de location, un type de véhicule dont la circulation est pourtant interdite à cet endroit.

Un selfie qui passe mal

Le média français publie par ailleurs plusieurs images liées à l’enquête, et notamment un selfie du terroriste et de Christian Estrosi, qui aurait été pris le 15 août 2015 sur la promenade des Anglais. Le cliché aurait été retrouvé par les enquêteurs sur la page Facebook du meurtrier, explique une source proche du dossier à l’AFP.

Une image qui provoque la colère de l’entourage de l’adjoint au maire de Nice, qui confie à l’AFP : «Alors que notre ville est toujours en deuil et qu’une enquête est en cours, Mediapart aurait-il eu accès à des images qui sont normalement protégées par le secret de l'enquête ?»

«Nous portons plainte sur ces propos scandaleux allant jusqu'à faire croire que Christian Estrosi aurait fait volontairement une photo avec le terroriste […] Christian Estrosi ne laissera pas remettre en cause la compétence de ses agents de police municipale […] La ville de Nice et Christian Estrosi portent plainte en diffamation», précise la même source à l’agence de presse française, ajoutant que le site journalistique n’a pas interrogé la ville dans le cadre de son enquête.

Il ne s’agit pas de la première fois qu’on assiste à une remise en cause du dispositif de sécurité déployé sur la promenade des Anglais, où 86 personnes ont perdu la vie le soir du 14 juillet, fauchées par un camion conduit par Mohamed Lahouaieh Bouhlel. Quelques jours à peine après le tragique attentat, Christian Estrosi avait accusé le Premier ministre Manuel Valls d’être responsable de la faille du dispositif de sécurité, une accusation vivement contestée par le gouvernement.

Lire aussi : Affaire Sandra Bertin : des témoignages confirment la version de la policière municipale

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix