Ségolène Royal candidate pour 2017 ? Les internautes rient jaune

Ségolène Royal candidate pour 2017 ? Les internautes rient jaune© FRED TANNEAU Source: AFP

Les internautes ont été prompts à réagir à la révélation, par Ségolène Royal, de démarches effectuées par des cadres du Parti socialiste visant à faire d'elle leur candidate pour 2017. De quoi faire un remake de la campagne 2007 ?

Ségolène Royal, championne du camp socialiste en 2017 ? L'hypothèse ne serait pas si loufoque que cela, à en croire les confidences de l'intéressée dans l'édition du Journal du Dimanche (JDD) du 23 octobre. «On cherche quelqu’un pour se sacrifier ; il faut que la situation soit vraiment désespérée pour que ceux qui m’ont combattue me redécouvrent», a ainsi déclaré la ministre de l'Environnement, avant d'ajouter : «Si c’était gagnable, on ne viendrait pas me chercher». Le «on» en question ferait référence à de hauts responsables du Parti socialiste (PS), qui verraient en elle, la seule chance d'éviter à leur camp une véritable déroute électorale lors de la présidentielle et des législatives de l'année prochaine.

Un certain nombre d'internautes ont accueilli cette révélation avec humour, moquant un PS si mal en point qu'il en viendrait à supplier sa candidate malheureuse en 2007 de repartir au combat.

D'autres utilisateurs de Twitter ont semblé terrifiés par la perspective d'un retour de Ségolène Royal dans la course à l'Elysée...

... ou par celle d'un nouveau duel Royal/Sarkozy.

Ces confidences ont même inspiré au site du Figaro un sondage en ligne, qui a mis en lumière le rejet massif d'une candidature Royal 2017 de la part de son lectorat.

Cette vague de frayeur semble, pour l'instant, quelque peu exagérée. Les propos cyniques que l'ex-présidente de la région Poitou-Charentes a tenus dans le JDD laissent transparaître son peu d'enthousiasme à porter les couleurs du PS lors de la prochaine présidentielle.

Néanmoins, un détail pourrait l'encourager à reconsidérer cette idée sérieusement : sa crainte de voir ses enfants souffrir d'un échec tonitruant de François Hollande . «Les enfants n'ont pas envie que leur père aille au massacre», a-t-elle ainsi confié au ministre de l'Economie et des Finances, Michel Sapin, selon le JDD.

Lire aussi : Ségolène Royal, bientôt «En Marche» ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales

Sondage

Que redoutez-vous le plus du prochain président ?

Résultats du sondage