Violentes échauffourées à Calais entre policiers et migrants, repoussés au gaz lacrymogène (VIDEO)

Violentes échauffourées à Calais entre policiers et migrants, repoussés au gaz lacrymogène (VIDEO)© Capture d'écran YouTube Ruptly

Plusieurs altercations entre réfugiés et forces de l'ordre ont éclaté à proximité de la Jungle de Calais ce mercredi 12 octobre après que près de 200 migrants ont tenté de grimper sur des camions à destination de la Grande-Bretagne.

Mobilisés pour faire face aux centaines de migrants qui tentaient de prendre d'assaut les camions, les policiers ont eu recours à divers techniques, notamment le gaz lacrymogène, pour les repousser.

A Calais, entre 5 000 et 10 000 individus survivent sur une lande que le gouvernement a promis de démanteler, mais sans donner de date. 

La majorité d'entre eux désirant rejoindre le Royaume-Uni, les migrants n'hésitent pas à attaquer des camions ou à se cacher dans leurs remorques, estimant que c'est pour eux la seule façon de traverser la Manche.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»