François Hollande accusé de faire campagne pour la présidentielle aux frais de l'Etat

François Hollande © Philippe Wojazer Source: Reuters
François Hollande

François Kalfon, directeur de campagne d'Arnaud Montebourg, a demandé «une intégration dans les comptes de campagne» des dépenses de certains discours de François Hollande, à quelques heures d'une intervention à l'Assemblée du président.

«Pendant combien de temps encore Francois Hollande va-t-il faire campagne avec des moyens qui ne sont pas intégrés à son compte de campagne ?», s'est interrogé François Kalfon sur Sud Radio et Public Sénat.

Pour le directeur de campagne d’Arnaud Montebourg, «c'est certainement le futur candidat» que l'on verra ce soir [6 octobre 2016] à l’Assemblée nationale, pour le discours du président sur les institutions. «De toute évidence, François Hollande est en campagne», a-t-il poursuivi.

François Kalfon, a ajouté à propos du discours prononcé par le chef de l'Etat à la salle Wagram le 8 septembre : «C'était le Canada Dry du meeting électoral, la salle Wagram, les sièges opéras, les tentures rouges, les boiseries jaunes, ça avait la couleur d'une réunion électorale, ça avait l'odeur d'une réunion électorale et on nous a indiqué [...] que ce n'était pas une réunion électorale.» 

«Je demande à ce qu'il y ait une certaine forme de retenue, une intégration dans les comptes de campagne et un comportement, à côté de cela, du Parti socialiste, qui soit moins partial. Jean-Christophe Cambadélis se comporte en agent électoral de François Hollande», a-t-il ajouté.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales