Comparée à un étron, Marine Le Pen obtient gain de cause contre l’animateur Laurent Ruquier

© Florence Cassisi Source: AFP

La présidente du Front national a remporté son procès en cassation contre Laurent Ruquier, qui l’avait comparée à un excrément lors de son émission «On n’est pas couché», sur la chaîne de télévision publique France 2.

Au terme d’un long bras de fer judiciaire, Marine Le Pen a obtenu gain de cause auprès de la Cour de cassation, qui a estimé que l’attitude de l’animateur n’était pas couverte par la liberté d’expression. Le tribunal a ordonné qu’un nouveau procès se tienne devant la cour d’appel de Paris, dont la composition sera modifiée.

Le contentieux avec Laurent Ruquier remonte à 2012, lorsque ce dernier avait montré à l’antenne un dessin de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo représentant un excrément sous lequel on pouvait lire : «Le Pen, la candidate qui vous ressemble.»

Une plainte avait alors été déposée par la dirigeante du Front national mais le présentateur d’«On n’est pas couché» (ONPC) avait été relaxé par deux fois.

La candidate à l’élection présidentielle de 2017 n’avait pas pour autant baissé les bras et avait poursuivi Laurent Ruquier en cassation.

Un désamour de longue date

En 2015, la dirigeante frontiste avait déjà saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) après la diffusion d’une émission d’ONPC, qu’elle avait qualifiée de «festival de diffamations et d’injures» envers son parti.

Elle avait ensuite déclaré dans un entretien au média français L’Opinion qu’elle ne retournerait pas dans l’émission de Laurent Ruquier, un «truc pitoyable, inintéressant et contestable», selon elle.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales