Abattage rituel : le ministère de l'agriculture sort un guide pratique pour l’Aïd-el-Kébir

Source: Reuters

A quelques jours de la fête du sacrifice, le ministère a prévu sur son site un guide à l'attention des sacrificateurs, préfectures et directions départementales afin de rappeler ce qui est autorisé et interdit par la loi française.

«Ce guide a pour vocation de mettre à disposition des professionnels, des administrations, des collectivités ainsi que des citoyens concernés par cette fête, un ensemble de données concrètes concernant les règles régissant la bonne mise en œuvre des abattages lors de l’Aïd-el-kébir. Il a également pour objectif de recenser et de partager les bonnes pratiques d’organisation constatées dans les différents départements, afin que tout un chacun puisse profiter de ces retours d’expérience. En effet, certains sites temporaires existent et fonctionnent de façon optimale depuis désormais dix ans. Une cartographie des abattoirs mobilisés pendant l’Aïd-el-kébir 2015 est proposée» peut-on lire sur le site du ministère de l'agriculture, qui précise que ce guide, disponible en français et en arabe, est une initiative prise avec le ministère de l'Intérieur.

Le guide est l'œuvre d'un groupe de travail constitué pour préparer au mieux la fête de l’Aïd-el-kébir. Représentants du culte musulman, professionnels de la filière, représentants des administrations concernées ou encore militants de la cause des animaux, les différents intervenants du groupe de travail se sont réunis dès la rentrée 2015 pour étudier les questions pratiques, techniques et juridiques liées au déroulement des abattages lors de l’Aïd-el-kébir.

Des informations pratiques sont ainsi facilement accessibles, permettant de connaitre la liste des abattoirs agréés les plus proches ou encore les modalités d'encadrement de l'abattage. 

© Capture d'écran ministère de l'Agriculture

L’Aïd-el-kébir, ou Aïd-el-adha, est une fête célébrée chaque année par les musulmans du monde entier. Elle commémore, selon la tradition musulmane, le sacrifice que Dieu demanda à Abraham pour éprouver sa foi. 

Elle se traduit en France par l’abattage de plus de 100 000 moutons, sur une période de un à trois jours. L’organisation de cette fête constitue donc un véritable défi logistique pour l’ensemble des parties prenantes. 

© Capture d'écran ministère de l'Agriculture

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales