«Ils ont piétiné le drapeau français» : la permanence du FN saccagée à Aurillac

- Avec AFP

La permanence du Front National d'Aurillac lors d'une précédente dégradation (Archives)© Capture d'écran La Montagne
La permanence du Front National d'Aurillac lors d'une précédente dégradation (Archives)

Les locaux de la permanence du Front national dans le Cantal ont été saccagés dans la nuit du 17 au 18 août à Aurillac, après de précédentes dégradations ces derniers mois, a-t-on appris auprès d'un responsable du parti.

«La police a été alertée par des voisins et m'a prévenu qu'un groupe d'individus avait investi les lieux et tout cassé», a déclaré à l'AFP Gilles Lacroix, secrétaire départemental du FN et conseiller régional en Auvergne-Rhône-Alpes, confirmant une information de BFMTV.

«Ils ont commencé par peindre des inscriptions sur la façade du bâtiment puis ont cassé les vitrines, sont rentrés, ont cassé quatre tables, arraché des affiches ; ils ont chié et pissé partout et sont repartis en volant huit chaises, deux extincteurs et tout ce qu'il y avait à boire», a-t-il détaillé. De plus, le drapeau français a été piétiné par les vandales.

La permanence du FN dans le Cantal, située place des Droits de l'Homme à Aurillac, est assez récente, ouverte en octobre 2015 pour la campagne des dernières élections régionales.

«On avait eu des vitrines cassées au moment du scrutin, l'auteur a été arrêté ; et depuis des dégradations à trois reprises, des jets d’œufs, de déjections, de colle à tapisser, et des inscriptions de croix gammées», a rappelé Gilles Lacroix.

Aurillac accueille actuellement son festival international du théâtre de rue, très réputé. Une enquête a été ouverte et le parti va porter plainte.

Lire aussi : Les autoproclamés «antifas» au service de l’ordre établi

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales