Menace terroriste : le préfet des Hauts-de-France interdit deux courses à pied à Lille

La course du semi-marathon de Lille © Capture d'écran Twitter
La course du semi-marathon de Lille

La préfecture des Hauts-de-France a, après plusieurs réunions avec les organisateurs du semi-marathon et de la course de dix kilomètres qui devait se dérouler le 3 septembre, décidé d'interdire les manifestations sportives pour raisons de sécurité.

«Malgré une collaboration étroite entre la ville de Lille, les collectivités et la préfecture, il n'a pas été possible de finaliser une organisation de ces courses en toute sécurité et la préfecture n'a pas accordé son autorisation» a expliqué dans un communiqué l’Association de promotion des événements sportifs lillois (APESL), organisatrice de la manifestation.

Les participants à l'édition 2016, qui étaient déjà 25% plus nombreux que l'an passé, verront leur réservation rester valable jusqu'en 2017, date à laquelle l'organisation espère pouvoir tenir l'évènement.

Cette interdiction intervient quatre jours après l'annulation de la grande braderie de Lille par la maire de la ville Martine Aubry, à cause de la menace terroriste pesant sur le pays.

Lire aussi : #ToiAussiAnnuleUnTruc : Martine Aubry annule la braderie de Lille et inspire les internautes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales