Manifestation à Bobigny : plus de 400 personnes rendent hommage à Zyed et Bouna (VIDEO)

Capture d'écran d'une vidéo YouTube
Capture d'écran d'une vidéo YouTube

RT France a eu de la chance d’obtenir les images de la manifestation de lundi soir à Bobigny contre la relaxe de deux policiers jugés pour «non-assistance à personne en danger», dans l’affaire sur la mort de Zyed Benna et Bouna Traoré.

Les manifestants, dont le nombre a atteint plus de 400 personnes selon les données policières, mécontents de la décision de la justice française et des violences policières, ont scandé «Police assassin, Etat raciste !» et «Zyed et Bouna, on n'oublie pas !». Peu après, la foule a commencé à lancer des pétards, mais n’est pas entrée en confrontation directe avec les policiers.

Ce rassemblement qui a débuté devant le tribunal à 19h00 (heure locale) a touché à sa fin deux heures plus tard quand la foule a été dispersée par la police. Malgré une ambiance tendue, personne n’a été blessé et les forces de l’ordre n’ont pas effectué d’interpellations.

L’enquête qui a mené à la relaxe de deux policiers a duré presque dix ans. L’affaire remonte à l’année 2005 quand deux adolescents, Bouna Traoré, 15 ans, et Zyed Benna, 17 ans, sont morts électrocutés dans un local EDF à Clichy-sous-Bois en tentant d’échapper aux policiers. Ces deux agents de police se trouvaient à proximité, mais n’ont pas pu sauver les jeunes garçons et ont été accusé de «non-assistance à personne en danger».

Cet incident a provoqué des violentes émeutes dès le lendemain pour plusieurs semaines, conduisant le premier ministre de l’époque, Dominique de Villepin, à décréter l’état d’urgence. Plus de 10 000 véhicules ont été brûlés par les manifestants, 233 bâtiments publics endommagés et plus de 6000 personnes interpellées par les forces de l’ordre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales