Prêtre assassiné : forte affluence de fidèles catholiques et musulmans dans la cathédrale de Rouen

Près de 2 000 personnes, dont au moins une centaine de musulmans, se pressaient dimanche dans une cathédrale de Rouen pleine à craquer pour rendre un vibrant hommage au père Hamel, assassiné en pleine messe par un commando djihadiste.

Les fidèles de toutes confessions se sont rejoints dimanche sur les bancs de la cathédrale de Rouen pour assister à une messe à la mémoire du père Hamel célébrée par l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun.

Parmi les fidèles, au moins une centaine de musulmans avaient répondu à l'appel du Conseil français du culte musulman, qui a invité responsables de mosquées, imams et fidèles à se rendre dimanche à la messe pour exprimer «solidarité et compassion».

«Nous accueillons particulièrement ce matin nos amis musulmans», a débuté Mgr Lebrun. «Ils ont souhaité nous rendre visite ce matin. Je vous en remercie au nom de tous les chrétiens. Vous affirmez ainsi que vous refusez les morts et les violences au nom de Dieu. Comme nous l'avons entendu de vos bouches que nous savons sincères, ce n'est pas l'islam», a-t-il déclaré.

A l'entrée du lieu de culte, quelques policiers et militaires ont été postés pour surveiller les arrivées mais aucune fouille n'a été menée.

A l'intérieur de la cathédrale, des places avaient été réservées pour les habitants de Saint-Etienne-du-Rouvray, la messe ayant été annulée dans cette paroisse pour leur permettre de se retrouver plus nombreux à Rouen.

«Amour pour tous, haine pour personne», pouvait-on lire sur une affiche accrochée à l'intérieur par une association musulmane.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales