Colère et incompréhension après le tweet d'une élue brestoise sur le prêtre égorgé

Source: Reuters

Julie le Goïc se demande sur Twitter si un statut «mort en martyr» pour le pêtre assassiné pourrait l'autoriser à bénéficier de «70 enfants de choeur». L'humour noir déplacé de l'élue Europe Ecologie les Verts (EELV) suscite un tollé sur les réseaux.

Reprenant le poncif des 72 vierges qui seraient promises aux martyrs de l'islam, et celui selon lequel tout prêtre catholique serait à coup sûr pédophile, l'élue brestoise a commenté sur Twitter le meurtre du prêtre Jacques Hamel, le 26 juillet, en son église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

Julie le Goïc s'était déjà illustrée par le passé en soutenant l'imam de Brest, le réputé salafiste Rachid Abou Houdeyfa. Née en 1978, elle a adhéré au parti EELV après un passage par l'organisation militant contre le Front national (FN) «Ras l'Front» et la centrale syndicale anarchiste CNT. 

Son tweet a suscité de nombreuses réactions d'indignation sur Twitter : 

Une «libération de la parole» à géométrie variable

Les traits d'humour concernant les catholiques semblent échapper au politiquement correct, par ailleurs de rigueur, et l'élue brestoise n'est pas la première à s'autoriser un trait d'esprit. Le journaliste de Libération Alexandre Hervaud avait ainsi soulevé un tollé le 26 juillet sur Twitter, en reprenant la thématique de la pédophilie :

Capture Twitter
Capture Twitter

Le tweet a été supprimé depuis, mais il continue d'indigner de nombreux utilisateurs : 

D'autres personnalités, tel l'avocat des Femen Patrick Klugman, se sont également aventurés sur le terrain glissant du commentaire suite au drame de Saint-Etienne-du-Rouvray pour le plus grand bonheur des polémistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales