Un homme condamné à 10 mois de prison pour avoir voulu revendre des objets du massacre de Nice

© Jean-Pierre Amet Source: Reuters

Lundi 18 juillet, l'homme avait posté sur le site leboncoin.fr, des photos d'objets qu'il comptait revendre. En intitulé de l'annonce, il avait écrit «Objets du massacre du 14 juillet», selon Nice Matin.

Lors de la perquisition au domicile de l'homme prénommé Philippe B., les enquêteurs ont découvert nombre d’objets d’origine douteuse, a indiqué Nice Matin : bracelet, bague, lunettes, drapeaux ...

L'individu a été condamné le 20 juillet à dix mois de prison ferme par le procureur. Il a été immédiatement incarcéré. La provenance des objets reste indéterminée. La petite annonce, elle, n'est plus disponible sur le Bon Coin. 

Lors de son procès, le prévenu, domicilié dans le vieux Nice, a affirmé que, en réalité, les objets lui appartenaient.

Ses propos étaient pour le moins confus, indique Nice Matin  : «Pendant notre fuite, il y avait beaucoup d'objets, d'argent, de portefeuilles sur la Prom [Promenade des Anglais]. Plusieurs fois je suis repassé mais il n'y avait plus rien. Les autorités ont bien fait leur travail...», aurait-t-il affirmé.

Reste à savoir si le prévenu a voulu attirer l'attention sur sa petite annonce, espérant ainsi écouler plus rapidement les objets qu'il souhaitait mettre en vente, ou si ces derniers provenaient bel et bien de la promenade des Anglais où une attaque au camion a fait 84 morts et des centaines de blessés.

Lire aussi : Sous-effectifs, barrages partiels... Les failles du dispositif de sécurité du 14 juillet à Nice 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales