« Si possible pas Juif » : scandale autour d’une offre d’emploi jugée antisémite

« Si possible pas Juif » : scandale autour d’une offre d’emploi jugée antisémite Source: Reuters
(REUTERS/Eric Gaillard)

Une offre d’emploi en France a suscité des condamnations très fermes en posant comme critère de sélection des candidats : « Si possible pas juif(ve) ». L’employeur en question a ouvert une enquête interne, l’association SOS Racisme a porté plainte.

L’annonce litigieuse visait à recruter un concepteur graphique à Paris pour une compagnie intitulée NSL Studio. Elle a été postée sur le site internet de recrutement Graphic Jobs.

« Si possible pas Juif » : scandale autour d’une offre d’emploi jugée antisémite
Source: Graphic Jobs

Outre le critère opaque et discriminatoire mentionné, les autres critères étaient ceux d’une offre d’emploi ordinaire : « organisé, motivé… »

Le critère racial est apparu à la troisième ligne.

Comme le prévoit la loi française, l’association SOS Racisme a demandé l’ouverture d’une enquête.

L’annonce scandaleuse ayant fait des vagues médiatiques en France lundi, le site de recrutement a été rapide à répondre.

Et c'est là où la situation se corse. NSL Studio a répondu hâtivement aux médias français en essayant de justifier la formulation employée :  « on a mis ça par rapport aux horaires, on est un studio qui ne compte pas ses heures et qui travaille parfois dans des moments de rush. Donc on voulait quelqu’un qui ne tienne pas compte de ces soucis culturels ou religieux (sic) ».

Puis l’histoire s’est précipitée et un membre de la direction de l’agence a donné au Parisien une autre version des faits, assurant que la compagnie « ne posterait jamais ce genre de messages discriminatoires » et que l’annonce a été modifiée à la suite d’un piratage de son réseau informatique.

« Quelqu’un d’extérieur à l’entreprise a ajouté cette mention.  Pas nous. Nous acceptons tout le monde dans notre compagnie », a dit le directeur de NSL au Parisien. La société en a profité pour indiquer que la même annonce a été postée sur d’autres sites internet sans le passage jugé insultant.

Cependant le système du site recrutement n’affiche aucune modification. Il affiche au contraire que l’annonce a été postée une fois et jamais retouchée.

Le directeur artistique a promis de mener une enquête interne mais s’abstient pour l’instant d’affirmer qu’il y a eu piratage,  se contentant de souligner que l’offre a été postée sur deux autres sites internet sans critère discriminatoire.

« Si possible pas Juif » : scandale autour d’une offre d’emploi jugée antisémite Source: Reuters
(Reuters/Ronen Zvulun)

Cette affaire promet de perturber une société française  toujours tendue après les attentats des 7-9 janvier à Paris et déjà en crispation depuis plusieurs années à cause de l’augmentation des agressions racistes qui a soulevé des discussions sur la fuite accrue des juifs français en Israël.

L’Hexagone compte la troisième plus grande population juive d’Europe et la première en ce qui concerne les musulmans.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»