Airbus défie en justice les pratiques d’espionnage de la NSA et du BND

Reuters / Michaela Rehle Source: Reuters
Reuters / Michaela Rehle

Le consortium aéronautique européen Airbus a dit qu’il porterait plainte pour espionnage industriel après les dernières révélations sur les dispositifs d’espionnage déployés par les Etats-Unis et l’Allemagne à l’encontre du champion aéronautique.

«Nous sommes au courant qu’en tant que grande compagnie dans notre secteur, nous sommes soumis à l’espionnage», a dit la compagnie à l’AFP jeudi. «Cependant, dans ce cas, nous sommes inquiets parce qu’il y a des soupçons  concrets d’espionnage industriel».

L’initiative d’Airbus fait suite à l’information basée sur des documents de renseignement et parue dans le journal Bild et le magazine Der Spiegel selon laquelle la Agence nationale de sécurité américaine (NSA) aurait délibérément pris pour cible Airbus et Eurocopter qui dépend du même groupe basé en France. En outre, il ressort des articles de Bild de Der Spiegel que le gouvernement aurait été au courant de l’espionnage mais aurait gardé le silence depuis 2008.

Au vu du scandale, Airbus «a demandé des compléments d’information au gouvernement allemand».

«Nous nous apprêtons désormais à porter plainte contre X pour espionnage industriel», a déclaré la compagnie aéronautique.

Selon les allégations publiées dans la presse allemande, le Service fédéral de renseignement (BND) aurait collaboré avec la NSA en fournissant des données relatives aux secrets industriels d’Airbus. Les médias allemands rapportent aussi que le BND aurait utilisé sa station d’observation en Bavière non seulement pour espionner les compagnies industrielles mais aussi le président français, le ministère français des Affaires étrangères et la Commission européenne.

En savoir plus : le renseignement allemand espionne la France pour le compte de la NSA

Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, en guise de réaction, s’est borné à indiquer «nous sommes en contact étroit avec nos partenaires allemands sur ce sujet».

Les élites journalistiques et politiques allemandes avaient été choquées en 2013 par les révélations de l’ex-employé de la NSA Edward Snowden sur les écoutes du téléphone portable de la chancelière allemande Angela Merkel. Et pourtant, la collaboration entre le BND et la NSA - que la chancelière avait promis de soumettre à un contrôle strict - a l’air de bien se porter.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales