Polémique Black M : «Verdun ne doit pas être un lieu de chanson mais de recueillement»

© AFP Source: AFP

Le débat autour de la venue du rappeur français Black M pour commémorer la bataille de Verdun enfle. Personnalités politiques, auteurs ou anonymes, pour certains le choix du maire PS de Verdun, Samuel Hazard, ne passe pas.

Le chanteur du groupe Sexion d'Assaut est très vivement critiqué, notamment pour avoir tenu des propos homophobes et antisémites dans le passé. Alors qu'il doit clôturer la cérémonie du centenaire de la bataille de Verdun le 29 mai prochain, des personnalités politiques ont exigé l'annulation du concert. Le Front national, Robert Ménard et Marion Maréchal-Le Pen en tête, exige que sa venue soit annulée.

Verdun n’est pas un lieu de chanson, mais le lieu de recueillement et de tout ce qu’il peut y avoir de solennel

Au delà du débat politique, Maxime Tandonnet, auteur de plusieurs ouvrages, explique à RT : «Ce n’est pas la venue d’un tel ou d’une telle ou d’un style de musique, mais je pense que la bataille de Verdun est une tragédie épouvantable : c’est 650 000 morts, dont 350 000 Français et 300 000 Allemands, et ce n’est pas le lieu de chanson, mais le lieu de recueillement et de tout ce qu’il peut y avoir de solennel». Face aux arguments qui veulent que la venue de Black M soit un clin d'oeil à la jeunesse, il répond : «Il ne faut pas sous-estimer les jeunes. Ce qui les intéresse, les passionne, c’est l’histoire de Verdun, et de leurs arrières-grands-parents.»

«S'il s'était appelé "White M", il y aurait moins de vagues»

Dans Le Figaro, le maire de Verdun se défend face aux critiques : « Black M représente la diversité de notre pays, c'est l'artiste préféré des Français en 2016, il est adulé par les jeunes. Je ne vois pas en quoi il souille la mémoire de nos soldats.» Une pétition a été lancé sur internet contre ce concert le 29 mai. Selon l'Obs, depuis la polémique, le maire de Verdun aurait reçu des menaces : «On me traite d'"enculé" sur ma page Facebook, donc les accusations d'homophobie... Je ne compte pas non plus tous les messages racistes que j'ai reçus. C'est sûr que s'il s'était appelé "White M", il y aurait moins de vagues. Le problème pour eux, c'est que Black M est noir, musulman et fait du rap».

C'est une polémique lancée par l'extrême droite

Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat aux anciens combattants ajoute : «Ce n'est ni l'Etat, ni le gouvernement, ni le président de la République qui ont choisi tel ou tel chanteur ... C'est une polémique lancée par l'extrême droite». il ajoute que «dans la grande guerre des gens de tous les continents, toutes les couleurs de peau et toutes le religions sont venus combattre pour notre liberté».

«Cela montre bien la pauvreté de la politique culturelle mise en place par la gauche depuis plusieurs années»

En parallèle, un autre artiste, avait lui aussi lancé une pétition pour annuler un concert que le rappeur doit donner en août prochain à Poitiers. Guillaume Bernard, du groupe Klone explique à RT que «l'argent public ne doit pas être utilisé pour contribuer à abrutir la jeunesse». Il dénonce notamment les propos homophobes de Black M. Au delà de la polémique,  c’est l’incompréhension : «Je ne comprends pas pourquoi de l’argent public sert à des artistes qui n’en n’ont vraiment pas besoin. Par rapport à Verdun, cela montre bien la pauvreté de la politique culturelle mise en place par la gauche depuis plusieurs années». Sa pétition, lancée il y a quelques semaines, a déjà obtenue près de 1 800 signatures.

Selon un sondage du site Valeurs actuelles, 95% des internautes souhaitent que le concert de Black M soit déprogrammé par l'Elysée.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales