Arcachon : vandalisée à maintes reprises, la statue d’Héraclès aura son pénis amovible

Arcachon : vandalisée à maintes reprises, la statue d’Héraclès aura son pénis amovible© http://www.sudouest.fr/

Victime d'émasculations répétitives, les généreux attributs de la statue d'Héraclès ne souffriront plus grâce à un pénis amovible qui sera placé lors de chaque cérémonie.

L'information rapportée par le site d'information Sud-Ouest a de quoi faire rire et pourtant elle est bel et bien réelle. L'entrejambe de la statue d’Héraclès, est venu s'inviter dans le débat d'une réunion de quartier de la ville à la faveur d'une question d'un habitant.

Ce dernier a directement demandé au député-maire Yves Foulon, si une solution durable allait être trouvée pour éviter de constater sans cesse que la virilité d'Héraclès était mise à mal. A cette question insolite, l'élu Les Républicain répond non sans humour : «Je ne souhaite à personne, même à mes pires détracteurs, ce qui arrive à cette statue. C'est systématique. Daniel Philippon, le premier adjoint, n'a pas voulu s'emparer du dossier. C'est donc Martine Phelippot qui s'en charge. Elle est médecin…»

«Effectivement, Héraclès a une virilité fragile… Nous avons choisi une option en fabriquant une prothèse amovible qui est posée sur la statue avant chaque cérémonie», indique l'adjointe. «C'est la meilleure solution. Sinon, il fallait suivre très régulièrement l'anatomie d'Héraclès.»

Un pénis «raccourcis» à deux reprises

Lors de l'inauguration de la statue, le 22 août 1948, certaines habitantes plutôt pudiques ont été choquées par la taille du pénis d’Héraclès. Pour mettre fin au malaise de ces dames, Claude Bouscau, l'auteur de cette œuvre de plus de trois mètres de haut, a dû raboter à deux reprises le bel appareil.

La ville avait commandé à Claude Bouscau, un monument afin de rendre hommage à la Résistance. Après moult tergiversations, il proposa une statue en marbre de carrare montrant Héraclès triomphant du Lion de Némée. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»