Bataclan : les gérants dénoncent les accusations du leader des Eagles of Death Metal

Source: Reuters

Les responsables du Bataclan ont qualifié de «déclarations insensées» les propos de Jesse Hugues, qui a suggéré que les terroristes du 13 novembre auraient été aidés par le service de sécurité de la salle de spectacle.

«Je trouvais qu'il n'y avait pas assez de vigiles dans la salle. [...] J'ai découvert qu'environ six d'entre eux ne se sont jamais pointés. [...] Il semble assez évident qu'ils avaient une raison de ne pas venir». Dans son interview pour la chaîne Fox Business, Jesse Hughes laissait clairement entendre que les terroristes avaient pu profiter de complicités de membres du service de sécurité de la salle, lors des attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts dont 90 au Bataclan. 

La virulence de ses propos n'a pas plu aux gérants du Bataclan qui ont tenu à réagir par le biais d'un communiqué, dénonçant de «graves accusations diffamatoires à l'encontre des équipes du Bataclan». Prenant la défense de leurs employés, ils ont par ailleurs rappelé que «tous les témoignages recueillis à ce jour démontrent le professionnalisme et le courage des équipes de sécurité présentes sur place le 13 novembre 2015».

Rappelant qu'une instruction judiciaire était en cours, les gérants ont estimé que les accusations de Jesse Hughes étaient à «mettre sur le compte du lourd traumatisme subi». 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales